En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

CO2 : les constructeurs auto ont des nouveaux plafonds à respecter

Les constructeurs automobiles devront s’adapter aux normes d’émissions de CO2 sous peine de sanctions. Les normes de 2021 vont déjà être difficiles à respecter.

En 2021, les principaux constructeurs européens devront produire des véhicules neufs émettant moins de 95g de CO2 par kilomètre. En cas de dépassement du seuil, ils devront s’acquitter d’une amende de 95€ par gramme supplémentaire, multipliés par le nombre de voitures. Soit des pénalités de plusieurs milliards pour certains constructeurs.

Le Conseil européen, après avoir écouté l’avis du Parlement, a fixé les normes pour 2025 et 2030. Les objectifs sont ambitieux mais peut-être tardifs. En 2025, le seuil est fixé à 81g/km et en 2030 il sera de 59g/km de CO2 émis. Cela équivaut à une diminution de 15%, puis de 37,5% à horizon 2030.

La France bonne élève

Les marques françaises ne sont pas les plus inquiétées. En effet, selon le classement des véhicules qui polluent le moins, fait par Jato Dynamics, Peugeot se place 2e, Citroën 3e et Renault 4e. Toyota est la marque qui émet le moins de CO2, avec de nombreux modèles électriques. En abandonnant le diesel pour l’essence, les constructeurs n’ont plus d’autre choix que d’imiter Toyota et se tourner en masse vers l’électrique.

Si le texte adopté par le Conseil européen contient des pourcentages aussi élevés, c’est surtout grâce au travail du Parlement. La socialiste maltaise Miriam Dalli, rapporteuse du projet, a déclaré : « Nous sommes parvenus à ce résultat malgré l’opposition farouche de l’industrie automobile et de certains Etats membres ».