En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Louer une voiture quand on est jeune conducteur

Claire Tourdot - mis à jour le

Le permis de conduire en poche, la location d’une voiture semble idéale pour déménager, s’échapper le temps d’un weekend ou partir en vacances. Mais quelles sont les modalités de location lorsqu’on est jeune conducteur ? Ce statut engendre-t-il des frais supplémentaires ?

Qu’il s’agisse de financer son permis de conduire, de souscrire une assurance auto ou de loueur une voiture de façon occasionnelle, être jeune conducteur coûte cher. Et pour cause : les professionnels de l’auto ont le plus grand mal à faire confiance à ces conducteurs « à risque ». Il est, en effet, statistiquement prouvé que les automobilistes novices sont impliqués dans 19,50 % des accidents mortels.

Ce manque d’expérience sur la route explique les surprimes couramment appliquées aux jeunes conducteurs. Le secteur de la location de voitures n’échappe pas à ce schéma : louer la plus petite des citadines s’apparente parfois à un parcours du combattant. Des alternatives et offres adaptées sont néanmoins apparues depuis peu.

Dans les grands réseaux de location, attention aux conditions

Avant toute chose, il est important de savoir que la location d’une voiture n’est en général ouverte qu’aux conducteurs titulaires du permis de conduire depuis un an minimum et âgés de plus de 21 ans. Pourquoi cette limite d’âge ? Celle-ci correspond à la majorité dans les pays anglo-saxons dont sont issues les compagnies de location qui continuent d’imposer leurs pré-requis à l’international. Certaines vont même plus loin en proposant systématiquement des modèles « entrée de gamme » aux moins de 25 ans.

En plus de lourdes modalités, les compagnies appliquent souvent aux jeunes conducteurs une surprime journalière (sans excéder 10 jours), afin de prévenir tout risque de sinistres.

Astuce Malynx !

Lors de la location d’une voiture, il est indispensable de décrypter avec attention les surtaxes appliquées aux jeunes conducteurs. La facture peut rapidement grimper du simple au double.

Ces pénalités tendent toutefois à disparaître depuis quelques années. En supprimant leur surcoût et leur limite d’âge, certaines petites compagnies de location espèrent séduire de nouveaux consommateurs. Les grands noms du secteur assouplissent également leurs conditions et proposent de façon ponctuelle des offres promotionnelles réservées aux jeunes.

Une alternative économique : la location entre particuliers

Tout n’est pas perdu pour les jeunes conducteurs qui ne trouvent pas de professionnel prêt à accepter leur profil. Il est aujourd’hui possible de se tourner vers des services en ligne dédiés à la location de voiture entre particuliers.

Le principe de ce système D est simple : le conducteur recherche dans un périmètre choisi les voitures disponibles à la location ainsi que leurs coûts, avant de dialoguer avec le propriétaire pour convenir d’un lieu de rendez-vous. Bien que ces sites web appliquent, pour la plupart, les mêmes conditions que les grands réseaux (le conducteur doit avoir plus de 21 ans et être titulaire du permis depuis 2 ans minimum), ils se différencient par leurs prix très concurrentiels. Les jeunes conducteurs n’ont aucun frais supplémentaire à régler et peuvent profiter de tarifs avantageux au même titre que n’importe quel conducteur.