En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

La location avec option d’achat (LOA) s’étend au marché de l’occasion

Jusqu’alors limitée aux voitures neuves, le principe de location avec option d’achat, ou LOA, est désormais possible pour acquérir un véhicule d’occasion. Quels avantages et inconvénients pour les automobilistes ?

Voitures d'occasion

Sur le principe, la location avec option d’achat d’une voiture d’occasion n’est pas très différente que pour une neuve. L’automobiliste s’engage sur une période définie pour un loyer mensuel comprenant l’entretien (et parfois l’assurance auto). Au terme du contrat, il est possible de rendre la voiture ou de la racheter.

En ce qui concerne les véhicules d’occasion, RTL souligne que « ce sont majoritairement des véhicules de moins de 5 ans qui […] sont proposé » et qu’il est possible, comme pour un achat classique, de négocier le prix (avec des rabais de l’ordre de 4% à 6% envisageables).

Attention au plafond kilométrique

Là où l’occasion se démarque du neuf, c’est sur le kilométrage. Si celui-ci est illimité lors d’une LOA de voiture neuve, ce n’est pas le cas pour une occasion. En effet, après avoir choisi le modèle, l’automobiliste voit ses mensualisations calculées en fonction d’un engagement kilométrique et une valeur potentielle de l’auto à l’achat (en fin de contrat). Lorsque le kilométrage déterminé est dépassé, chaque kilomètre est facturé au locataire au prix fort. Il est donc indispensable de bien estimer l’usage du véhicule dès le départ.

Si les concessionnaires seront globalement moins pointilleux sur l’état du véhicule que pour une voiture neuve, les accidents et autres chocs ayant laissé une marque feront rapidement grimper la facture.