En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Et si demain vous transformiez votre vieille voiture en véhicule électrique ?

Une association vient d’être créée dans le but de promouvoir la transformation des automobiles thermiques en voitures électriques en France. Elle veut obtenir un assouplissement de la réglementation.

Une voiture électrique en charge

Le nom de cette nouvelle association est l’AIRe (Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique). Elle a été créée au mois de janvier 2019 par une dizaine de start-up avec un objectif commun, transformer les voitures thermiques en véhicules électriques (appelé également « rétrofit électrique »). Cependant, elle se heurte aujourd’hui à un cadre réglementaire contraignant.

« Le problème, c’est que l’homologation de voitures transformées est aujourd’hui quasiment impossible en France », atteste dans Les Echos Arnaud Pigounides, président de l’AIRe . En effet, cette transformation demande l’accord du constructeur du véhicule essence ou diesel, ce qui est actuellement compliqué à mettre en œuvre.

Environ 20 000€ pour une Fiat 500

D’autre part, une nouvelle homologation du véhicule doit être effectuée. Le coût total de cette transformation reste donc aujourd’hui élevé. Par exemple, pour une Fiat 500, il faut compter environ 20 000€ pour effectuer le changement. Pour le moment, on ne dénombre qu’une trentaine de voitures transformées circulant sur les routes françaises sous forme de prototypes.

Au journal Les Echos, Arnaud Pigounides précise d’ailleurs qu’à la suite d’un travail avec le ministère des Transports, « un arrêté […] est aujourd’hui quasiment prêt : nous espérons qu’il sera signé avant la fin de l’année ». Ce texte a pour objectif de faciliter les démarches mais aussi d’industrialiser le processus afin de réduire le coût total pour les automobilistes.