La France sera capable d’alimenter 16 millions de voitures électriques

Le Réseau de transport d’électricité (RTE) a affirmé que le pays serait en mesure d’assurer la recharge de 16 millions de voitures électriques d’ici à 2035.

borne electrique

C’est une véritable interrogation autour du marché de la mobilité électrique : peut-on alimenter tout le parc en énergie ? Selon le très attendu rapport de RTE, gestionnaire du réseau électrique, cela ne devrait pas poser de problème. En effet, lors d’une conférence de presse, le groupe a annoncé que le différentiel entre offre et demande serait conséquent : 650TWh de production annuelle décarbonée pour un besoin gravitant autour de 500TWh.

Dans le détail, RTE précise que l’ensemble du parc, qui oscillerait autour de 16 millions de véhicules en 2035, ne représenterait que 8% à 10% des 500TWh en question. Par contre, il pourrait y avoir des moments de tension lors des départs en vacances ou en week-end prolongé notamment, quand tous les automobilistes rechargeront simultanément et au maximum leurs voitures.

Un besoin de pilotage du réseau

Même pour ce type d’occasion, RTE s’est voulu rassurant, en expliquant que le réseau sera capable de s’adapter pour prévoir un surplus de demande. Pour conserver un réseau électrique sain, il sera sans doute nécessaire de piloter l’énergie : ce qui signifie que les propriétaires de voitures électriques seront incités à effectuer leur recharge pendant les heures creuses.

Il se pourrait même qu’ils soient poussés à laisser brancher leur véhicule dans certains cas, afin que la batterie alimente le réseau si la demande est trop importante, transformant ainsi la voiture en générateur de courant. « C’est le fameux rôle de tampon du véhicule électrique qui pourrait être bénéfique dans les fluctuations de demande nationale », analyse le site spécialisé Caradisiac.