En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Grenoble aide à financer le rétrofit électrique

La métropole iséroise a annoncé qu’elle allait soutenir la transformation des voitures thermiques en voitures électriques. Une première en France.

utilitaire retrofit

Le rétrofit électrique sera très bientôt légal, lorsque l’autorisation sera confirmée par une publication au Journal Officiel, sans doute en mars. En attendant, le marché se prépare à bénéficier de subventions publiques. Dans ce domaine, la première ville française à soutenir l’essor du rétrofit est Grenoble. La ville dirigée par les Verts veut ainsi encourager la transformation des voitures essence et diesel en voitures électriques.

Pour l’instant, le prix estimé d’un rétrofit (près de 20 000€) décourage les potentiels clients. Les garages et entreprises spécialisées pourront compter sur la métropole grenobloise. En effet, celle-ci propose une aide aux particuliers pouvant atteindre 7 200€, calculée sur les revenus du foyer fiscal. Les professionnels pourront toucher 4 000€ pour un véhicule utilitaire de moins de 2,5t ou 6 000€ s’il pèse entre 2,5t et 7t.

Comprendre le marché de la voiture électrique
Lire l'article

Une subvention du rétrofit par l’Etat ?

Le président de l’AIRe (Acteurs de l’industrie du rétrofit électrique), Arnaud Pigounies, demande depuis quelques temps ces aides : « Une vraie prime à la conversion ou à la transformation est plus vertueuse qu’une prime à la casse. C’est de l’économie circulaire pure et une vraie bonne nouvelle pour les professionnels et particuliers qui souhaitent conserver leurs véhicules ».

Le Mehari Club Cassis est actuellement présent au salon Rétromobile pour promouvoir cette nouvelle pratique, déjà soutenue par la loi Mobilités. Les subventions sont l’objectif prioritaire des acteurs du rétrofit car sans elles le marché ne pourra pas s’étendre. L’achat d’une voiture électrique, avec la prime à la conversion et les aides complémentaires, reste moins cher.