En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Voitures électriques : l’Europe pourrait imposer des quotas aux constructeurs

La commission de l’environnement du Parlement européen a voté un projet de réduction des émissions de CO2 plus sévère que prévu pour les automobiles. Les constructeurs pourraient se voir imposer des quotas de ventes de voitures électriques.

voiture electrique

Un pas de plus vers la réduction des émissions de CO2. Comme le rapporte BFMTV, la commission environnement du Parlement européen a voté lundi dernier des normes environnementales plus sévères. Elle propose notamment d’instaurer des quotas de ventes de voitures électriques pour les constructeurs.

D’après cette nouvelle norme, chaque constructeur devrait vendre :

Au premier semestre 2018, les véhicules électriques représentaient 2% des immatriculations en Europe.

Des objectifs plus ambitieux

L’objectif initial était de réduire les émissions de CO2 des véhicules de 15% d’ici 2025 et de 30% d’ici 2030. Les députés européens ont soutenu lundi dernier une feuille de route plus contraignante, en préconisant une réduction de 20% d’ici 2025 et de 40% d’ici 2030.

L’augmentation du nombre de voitures à faible ou basses émissions pourrait être une manière d’atteindre ces objectifs. Reste à savoir si ces restrictions seront confirmées lors du vote du Parlement européen le mois prochain. Si c’est le cas, les constructeurs n’auront d’autre choix que d’accélérer la sortie de leurs modèles hybrides et électriques, sous peine d’amende.