Mini va devenir une marque 100% électrique en 2030

Le constructeur automobile britannique a décidé d’abandonner le thermique (essence ou diesel) dans moins de dix ans. Le modèle Countryman, notamment, passera en électrique en 2023.

mini cooper electrique

Il est loin le temps où Mr Bean paradait fièrement au volant de sa Mini Cooper « vert applejack » en version essence. Depuis 2019, il est possible d’acheter la Mini Cooper SE en 100% électrique, premier modèle non-thermique de la marque. Comme de nombreux constructeurs (Ford, Jaguar, Volvo, Alpine, Smart…), le groupe BMW a annoncé mercredi 17 mars que toutes les Mini seront électriques à horizon 2030.

Le deuxième modèle électrique de Mini sera présenté en 2023 : il s’agira du Countryman. Cette voiture sera toujours disponible en version thermique et sera fabriquée dans l’usine de Leipzig, en Allemagne. La Cooper SE, quant à elle, continuera d’être conçue à Oxford, au Royaume-Uni. Certains modèles électriques de Mini seront assemblés en Chine.

BMW suivra le mouvement

Lors de sa présentation, le groupe BMW a déclaré ses ambitions pour le constructeur anglo-saxon : « Mini est appelé à jouer un rôle pionnier à l’avenir car la marque urbaine est idéale pour la mobilité électrique. D’ici à 2027, les véhicules entièrement électriques représenteront au moins 50% de toutes les livraisons Mini aux clients. Au début des années 2030, toute la gamme Mini sera entièrement électrique ».

Si ce plan 100% électrique ne concerne que Mini, le groupe BMW n’en est pas moins concerné. Rappelons que la sortie de la i3 en 2013 a marqué un jalon dans l’Histoire de la mobilité zéro émission. Dès cette année, BMW prévoit de lancer la i4, qui sera suivie de la iX, une sorte de crossover qui incarnera la nouvelle identité de la marque. Suivront une Série 5 et un X1 électriques. En 2025, BMW aura mis 2 millions de véhicules électriques sur la route.