En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Cet été, les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables ont bondi de +219%

Le marché de l’auto électrique et hybride rechargeable connaît une dynamique spectaculaire. En juillet et août 2020, les ventes ont progressé de +219%.

voiture électrique marché

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’été aura été particulièrement favorable pour le marché des voitures électriques et des hybrides rechargeables. Selon les chiffres communiqués par l’Avere (l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), 28 823 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculés sur la période juillet-août 2020. Cela représente une hausse de +219%.

Dans le détail, ont été mis à la route :

  • 15 572 voitures électriques particulières (+198%) ;
  • 959 véhicules utilitaires légers électriques (-22%) ;
  • 12 292 voitures hybrides rechargeables (+380%) ;
  • 2 543 deux-roues électriques (+0%).

Par ailleurs, depuis janvier 2020, 98 000 modèles électrifiés ont été vendus. L’année n’est pas terminée, mais c’est déjà plus de 30 000 que sur la totalité de l’année 2019.

La Renault Zoé toujours en tête

Du côté des voitures électriques pour particuliers, c’est toujours la Renault Zoé qui occupe la première place du podium. En juillet et août, il s’en est vendu 5 452 modèles, soit une progression de +121%. Elle est suivie par la Peugeot e-208 (1 962 immatriculations) et la Hyundai Kona (1 300 immatriculations).

Aujourd’hui, les véhicules électriques et hybrides rechargeables représentent 8,4% de part de marché. Un chiffre en hausse qui envoie un bon signal, selon Cécile Goubet, directrice déléguée générale de l’Avere. Il montre « d’une part que la tendance observée depuis le début de l’année s’inscrit sur la durée avec 3 fois plus de véhicules électrifiés mis en circulation par rapport à la même période en 2019 » et d’autre part « que l’offre de modèles est suffisamment étoffée et attractive pour attirer de nouveaux utilisateurs de voitures électrifiées ».