En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Voiture électrique : que faut-il attendre de Ioniq ?

Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai vient de créer une marque dédiée aux voitures électriques : Ioniq. Pas de grande révolution en perspective sinon la sortie de nouveaux SUV.

voiture mystere

Hyundai a décidé de regrouper tous ses modèles électriques et zéro émission au sein d’une même marque. On connait désormais le nom, Ioniq. Il vient d’un ancien modèle berline de Hyundai commercialisé dès 2016. La Ioniq était vendue en trois versions : électrique, hybride et hybride rechargeable. Que peut-on attendre de cette nouvelle marque ?

Tout d’abord, une orientation très « SUV ». Ioniq prévoit de sortir une voiture au croisement entre compacte et SUV en 2021, qui sera appelé le Ioniq 5. Ce modèle sera inspiré du concept 45 dévoilé lors du salon automobile de Francfort en 2019. Suivront ensuite la berline Ioniq 6 en 2022 et le grand SUV Ioniq 7 en 2024. Les berlines auront les numéros pairs, les SUV les numéros impairs.

Voiture la plus vendue au monde : classement complet
Lire l'article

Une coquille marketing

Côté marketing, Hyundai n’a annoncé aucun nouveau logo. Tous les modèles présentés lors du lancement avaient toujours le « H » de la maison mère. Cependant, BFM Auto spécule sur un possible logo qui reprendrait le « Q » de Ioniq, se basant sur la publicité où une grande roue aux lumières bleu ciel dessine cette lettre dans l’horizon.

Ioniq serait donc surtout une coquille marketing, à l’instar de la marque Polestar de Volvo, ou de la série ID de Volkswagen. Les mots changent aussi, ne parlez plus de voiture électrique mais « d’espace de vie intelligent », selon le phrasé de Hyundai. Sur le marché électrique français, ce sera néanmoins compliqué de concurrencer la Renault Zoé, toujours numéro un.