Industrie automobile : l’avenir de la voiture sera électrique et vert

Alors que le salon de l’auto à Munich bat son plein (pour rappel, celui-ci se tient du 7 au 12 septembre 2021), l’industrie automobile est clairement en train d’amorcer un virage vers l’électrique et la durabilité ! Décryptage des deux grandes tendances auto à venir.

Rendre la voiture autonome grâce à la batterie solide

C’est le rêve de presque tous les industriels depuis une dizaine d’années : rendre la voiture électrique beaucoup plus autonome et alléger la responsabilité du conducteur quant à la recharge et l’entretien. Comment faire ?

Le constructeur japonais Toyota est en ce moment même en train d’étudier un concept car dénommé LQ. Outre son aspect futuriste et robotique, le prototype de cette automobile serait révolutionnaire du point de vue de la batterie. La mention « All Solid State » fait une référence directe à la batterie solide du véhicule.

Mieux comprendre le marché de la voiture électrique : qu’est-ce qu’une batterie solide ?

Jusqu’ici, les constructeurs rencontraient de véritables problèmes pour concevoir des batteries performantes avec des matières peu énergivores. Ils utilisaient les batteries faites en Lithium-ion à électrolyte liquide. Mais, la batterie constituée d’électrolyte solide pourrait rebattre les cartes du jeu électrique ! Grâce à deux électrodes plongées dans l’élément conducteur et à leur isolation l’une de l’autre par un séparateur, le système change. A la clef : un volume de batterie réduit, un poids allégé, un temps de recharge accéléré et une fabrication dans des conditions saines et éthiques.

Les industriels se lancent donc dans une course à la batterie solide, une firme chinoise affirmant déjà qu’elle pourra commercialiser un véhicule doté d’une telle batterie d’ici 2022. Toyota a déjà investi 15 milliards d’euros dans ce projet et mis en place 70 lignes d’assemblages de batteries dans le monde. En France, c’est Renault qui manifeste le plus son engouement, tout comme Volkswagen mais aussi l’entreprise Dyson !

Rendre la voiture plus durable

L’obsolescence programmée, c’est fini ! Les constructeurs automobiles l’ont compris et souhaitent aussi mettre à disposition de leurs clients des voitures qui perdurent dans le temps. Le moyen envisagé : leur permettre d’entretenir eux-mêmes leur véhicule au fil du temps grâce à des matériaux 100% recyclables.

C’est le pari fou qu’a fait BMW en lançant une fourgonnette électrique (BMW i Vision Circular) dont les pièces minimalistes et la carrosserie sont entièrement démontables. Les matériaux utilisés sont dits « purs » c’est-à-dire que la marque utilise avant tout de l’acier, du verre ou de l’aluminium. Le but est de rendre la main aux conducteurs sur leur véhicule en prolongeant l’espérance de vie de celui-ci pour… toujours ! Réparable et améliorable tout au long de la vie, la voiture devient aussi une bonne alliée de la transition écologique. Sachant que la part de marché des voitures électriques est en hausse constante, cela devrait en convaincre encore davantage d’y passer !

BMW annonce tout de même que la commercialisation de tels engins ne pourra pas être possible avant 2040, mais l’entreprise affirme qu’elle s’engage à utiliser 30% à 50% de matériaux recyclés dans tous ses modèles d’ici 2030.