Nouvelle voiture : explosion des ventes de véhicules électriques

En 2021, le marché auto de la vente des voitures électriques a plus que doublé. Comment expliquer ce succès inespéré ? Quelles conclusions en tirer ? LeLynx.fr fait le point.

Assurance véhicules électriques France

Ces dernières années, la vente de voitures neuves électriques a le vent en poupe. Alors que le marché avait déjà enregistré une hausse spectaculaire de 144 % en 2020, cette tendance se confirme en 2021 : +64 %. Cela représente 1,2 million de voitures électriques vendues. Mais ce n’est pas tout : le marché de l’électrique a atteint 2,2 millions de ventes si y on ajoute les véhicules hybrides rechargeables !

Le saviez-vous ? En 2021, le marché de l’électrique a représenté 20,9 % des ventes de voitures neuves en Europe.

Une année pas comme les autres

Cette hausse doit toutefois être relativisée, au regard des circonstances exceptionnelles de cette année 2021. La pénurie de semi-conducteurs a considérablement ralenti la production automobile, pénalisant au passage les potentiels acquéreurs. Ainsi, les ventes de voitures neuves, tous modèles confondus, ont chuté. Elles sont passées de 14,3 millions à 10,6 millions.

Ainsi, le volume global de vente de véhicules neufs est particulièrement insuffisant. Il s’agirait même du plus faible des quarante dernières années, selon l’analyste allemand Mathias Schmidt (Schmidt Automotive Research).

Un engouement provoqué par les constructeurs pour éviter une amende

On le sait, les émissions carbone des voitures vendues font l’objet d’une surveillance accrue et doivent répondre à des normes. Or, certains composants électroniques se faisant rares, plusieurs constructeurs ont choisi de les adjoindre à des modèles haut de gamme. Ces derniers, s’ils se vendent plus cher, émettent aussi plus de particules fines… et polluent donc davantage.

Selon le cabinet LMC Automotive, pour compenser cette vente de véhicules polluants, les constructeurs « ont dû pousser également les voitures à batteries, pour éviter d’avoir à payer des amendes à Bruxelles sur leurs émissions de CO2 ».

En 2022, la fin de la crise des semi-conducteurs aidant, la vente de modèles thermiques à faible consommation devrait regagner du terrain.