Bornes de recharge : vers une obligation de déploiement ?

La Commission européenne pourrait prochainement contraindre les pays membres à installer un certain nombre de bornes de recharge sur leur territoire. L’objectif étant d’accélérer le développement du marché de la voiture électrique.

borne electrique

L’Association des constructeurs automobiles européens (Acea), Transport & Environnement et le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) ont envoyé un courrier commun, jeudi 11 février, à différents commissaires européens pour leur réclamer l’instauration de normes contraignantes pour accélérer le déploiement des bornes de recharge en Europe.

L’objectif de ces trois organisations est d’arriver à 3 millions de bornes de recharge à l’horizon 2029, ainsi qu’un millier de stations à hydrogène. Leur feuille de route propose des seuils par pays. Ainsi la France se verrait contrainte d’installer 206 000 bornes avant 2024 et 552 000 en 2029. Cela prendrait non pas la forme d’une directive européenne, mais d’une nouvelle réglementation, afin d’accélérer le processus.

Les voitures électriques ont le vent en poupe, les bornes de recharge aussi
Lire l'article

80 milliards d’euros d’investissement réclamés

Cette idée résulte du constat que la faiblesse des réseaux de recharge entrave la marche en avant de la voiture électrique sur le continent. Avec des modèles de plus en plus nombreux, ainsi que des politiques publiques d’encouragement, les consommateurs préfèrent toujours les voitures thermiques. Leur crainte de la panne sèche est justifiée par le maillage actuel des bornes.

A l’heure actuelle, l’Europe compte 225 000 bornes, dont les deux tiers sont concentrés dans trois pays (France, Allemagne, Pays-Bas). L’effort financier et logistique demandé à l’UE par ces trois associations est colossal : on parle de 80 milliards d’euros. Cependant, il ne sera pas nécessairement entendu par la Commission, qui a d’autres priorités en période de pandémie.