Bornes de recharge : l’UE mécontente de son maillage

Véritable clé du développement des voitures électriques, les bornes de recharge présentent un bilan plutôt négatif selon la Cour des comptes européenne. Trois pays seulement sont cités comme bons élèves.

borne electrique

L’Union européenne s’est fixé un objectif : disposer d’un réseau d’un million de bornes de recharge à l’horizon 2025. Selon la Cour des comptes européenne, ce n’est qu’un vœu pieux. Elle rappelle que leur nombre est passé de 34 000 en 2014 à 250 000 en 2020, une tendance qui est positive, mais qui sera insuffisante pour atteindre les objectifs. Pour y arriver, il faudrait ainsi installer 150 000 bornes par an, soit 3000 par semaine.

Autre principal problème soulevé par la Cour des comptes de l’Union européenne : la concentration des efforts dans seulement trois pays. En effet, l’Allemagne, les Pays-Bas et la France sont les seuls à déployer un réseau crédible parmi les 27 Etats membres. Ionity, spécialiste des bornes de recharge, a récemment dévoilé une carte de l’Europe montrant un réseau très dense en Europe de l’Ouest et du Nord, et quasiment inexistant en Europe de l’Est.

Les voitures électriques ont le vent en poupe, les bornes de recharge aussi
Lire l'article

L’Europe de l’Est en retard sur les objectifs

Sans réseau viable, il va de soi que le développement des voitures électriques dans ces pays risque d’être fortement compromis. Pour le moment, la part des véhicules bas carbone sur le continent est très faible : 0,8% en France et 3% pour la très électrique Norvège. Ce qui s’avère bien en-deçà des espérances communautaires.

Malgré cette réalité complexe, le marché de la voiture électrique est en croissance et les nouveaux modèles des constructeurs de plus en plus nombreux, au détriment des thermiques. Même si le standard de prise (Type 2/Combo CSS) est acté, « l’Europe va devoir prendre le taureau par les cornes pour proposer un vrai réseau de bornes dense (…) à tous les Européens et dont l’accès est normalisé, notamment au niveau du paiement », conclut le site spécialisé Caradisiac.