En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Voitures électriques : une hausse de 40% des immatriculations cet été

Encore faiblement représentées sur le marché automobile français, les voitures électriques sont de plus en plus sollicitées par les personnes à la recherche d’un nouveau véhicule. Sur la période estivale, le nombre d’électriques immatriculées est en hausse de près de 40%.

Une voiture électrique en charge

Sur les mois de juillet-août, 39,9% de véhicules électriques particuliers supplémentaires ont été vendus par rapport à la même période l’année dernière, révèle Avere France, l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique. Cela correspond à 2 776 unités immatriculées en 2017 contre 1 984 l’an passé sur la même période.

Avere France détaille que depuis le début de l’année, « 16 331 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés contre 14 322 en 2016 sur la même période, soit une augmentation de 14% ». Ainsi, le segment électrique représente désormais 1,42% des ventes d’automobiles particulières neuves en France.

C’est la Renault ZOE qui conforte sa place de leader sur la période estivale avec 1 533 immatriculations (55,2% de parts de marché), loin devant la Nissan Leaf (12,1% du marché avec 335 immatriculations) et la Smart Fortwo (6,2% avec 173 unités).

La progression de l’hybride continue en juillet-août

Du côté des véhicules hybrides, le nombre d’immatriculations reste soutenu en juillet août (+95,9% par rapport à la même période en 2016) après une croissance à 3 chiffres en juin dernier (+139%). Ainsi, 1 473 unités ont été vendues ces 2 derniers mois contre seulement 752 sur la même période en 2016.