En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’Etat n’achète quasiment pas de voitures électriques

Le magazine AutoPlus a mis en lumière un paradoxe : malgré des lois en faveur des voitures électriques, ces dernières ne représentent que 4,5% des achats de voitures neuves de l’Etat.  

Le magazine spécialisé AutoPlus a recensé les voitures qui composent le parc automobile étatique acquis au début de l’année. Et un chiffre saute aux yeux : l’Etat a choisi d’acheter moins de 5% de voitures électriques. A ces véhicules il faut ajouter 5,5% de moteurs hybrides non-rechargeables. Ce qui signifie que le nouveau parc auto de l’Etat est à 90% thermique (essence ou diesel).

Si l’on regarde l’évolution annuelle des motorisations, on voit que le diesel occupe encore une place prépondérante. Sa part dans le parc des services publics est de 74%, quand celui de l’essence est de 18%. Le diesel diminue cependant : il est passé de 85% en 2015 à 74% cette année. L’électrique a donc du mal à convaincre autant les Français que l’Etat.

L’Etat ne respecte pas ses propres lois

Une loi impose depuis 2015 aux services de l’Etat de respecter « une part minimale de 50% de véhicules à faibles émissions de CO2 et de polluants de l’air, tels que les véhicules électriques ». Or, la part de ces voitures ne dépasse pas 10%. L’Etat serait-il hors-la-loi ? AutoPlus rappelle l’une des raisons : un quart du parc (armée, douane, prison, entretien…) n’est pas soumis à cette obligation.

Le fait que l’Etat ne s’intéresse pas du tout à l’électrique est un paradoxe, car le gouvernement souhaite renforcer le poids de cette motorisation. Depuis quelques mois, il multiplie les initiatives : interdictions des voitures thermiques d’ici à 2040, interdiction des publicités pour les voitures thermiques, durcissement du malus écologique, vignettes Crit’Air, prime à la conversion, programme Advenir…