En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Bonus-malus écologique : une mesure floue pour 80% des Français

Selon une étude YouGov pour Identicar, 8 Français sur 10 ne maîtriseraient pas la réglementation concernant le bonus-malus écologique. Pour autant, cette mesure semble garder une mauvaise image.

contester malus

WLPT, NEDH, 110 grammes par kilomètres de CO2… Ces termes sont donc obscurs pour 80% des interrogés de l’étude Yougov pour Identicar. Il s’agit ici de questions relatives au bonus-malus écologique automobile, un système mis en place par l’Etat afin de favoriser l’achat de véhicules moins polluants pour l’environnement.

Dans le détail, près de la moitié des personnes interrogées (48%) ont été sensibilisées à cette question mais ne comprennent pas vraiment de quoi il s’agit. A ces derniers s’ajoutent les 32% des sondés qui ne comprennent pas les changements successifs de réglementation, dont la dernière est mise en place à partir du 1er mars prochain.

Les jeunes conducteurs davantage sensibilisés

Pourtant, cette méconnaissance ne cache pas l’impopularité de cette mesure. Parmi les personnes maîtrisant le sujet, 46% estiment qu’elle est « injuste » et « consiste une fois encore à taxer les automobilistes ». Ce sentiment est d’ailleurs beaucoup répandu chez les 55 ans et plus (56%) contre seulement 37% chez les jeunes conducteurs (18-24 ans).

Selon l’étude, la moitié des Français (51%) ne tiendront pas compte du bonus-malus écologique lors de l’achat de leur voiture. Un tiers d’entre eux (33%) estime de toute façon ne pas avoir les moyens de s’offrir un véhicule hybride ou électrique, même avec les aides financières de ce bonus. De même, 51% des jeunes en tiendront compte lors de leur choix contre seulement 34% chez les 55 ans et plus.