Malus écologique 2022 : de nouvelles augmentations

À nouveau, le barème du malus écologique est revu à la hausse. Dès 2022, les propriétaires des automobiles les plus polluantes devront s’acquitter d’un malus plus élevé que celui de l’année 2021. Une mauvaise nouvelle pour des centaines de conducteurs, en particulier pour ceux possédant une voiture rejetant plus de 133 grammes de CO2 par kilomètre.

Des véhicules taxés dès 128 gr/km de CO2

Le gouvernement durcit le ton pour le nouveau barème de bonus-malus écologique. Cette année, les voitures émettant un taux d’émission de CO2 supérieur à 133 grammes par kilomètre sont soumises à un malus écologique. Par exemple, si ce taux est de 133 gr/km de CO2, le malus est de 50€. Le montant maximum de cette taxe est de 30 000€ pour un véhicule rejetant plus de 218 gr/km de CO2.

Cependant, dès 2022, le taux d’émission sera abaissé à 128 grammes. Cette petite diminution de 5 grammes n’est pas sans conséquence. Davantage d’automobiles seront impactées par cette écotaxe, à l’exception des voitures électriques.

Ainsi, certaines primes devraient voir leur montant doubler. Aujourd’hui, pour un véhicule rejetant 151 gr/km de CO2, son propriétaire doit débourser 650€ de malus écologique. A partir du 1er janvier 2022, le malus sera de plus de 1000€. Aujourd’hui, pour un taux d’émission de 160 g/km, la taxe s’élève à 1504€. Pour 2022, ce montant atteindra 2200€.

Pour l’année prochaine, le plafond maximal de cette prime passera à 40 000€, soit 10 000€ de plus qu’aujourd’hui.

Les modèles le plus vendus majoritairement touchés

Parmi les 20 modèles de voitures le plus vendus en France (selon le Comité des constructeurs français d’automobiles), la majorité des véhicules devraient être impactés par ce nouveau barème, en particulier les SUV.

Ce type de véhicule a la cote auprès de conducteurs français. Les SUV représentent 39% des ventes sur le marché de l’auto en 2020, selon les données de l’AAA Data. Le Dacia Duster, un des SUV les plus vendus, est déjà impacté par le barème du malus de cette année et le sera sûrement davantage en 2022. Ce seront particulièrement les versions essence de ce modèle qui subiront une augmentation significative.

Même son de cloche pour la Peugeot 5008 : tous les modèles, quelle que soit la motorisation, subiront une hausse. Aujourd’hui, pour le modèle Puretech 130 BVM, le malus est de 400€. Il devrait passer à 540€ pour l’année 2022.

Pour les automobilistes qui souhaitent acquérir un véhicule cette année, afin de ne pas trop subir ce nouveau barème de malus écologique, cela semble compromis. Avec la pénurie de semi-conducteurs qui touche l’ensemble du marché des véhicules neufs, les délais de livraison se sont allongés. Certaines voitures ne seront pas disponibles avant le début 2022.

La pénurie de puces électroniques ralentit le secteur de l’auto
Lire l'article

De ce fait, beaucoup de conducteurs se précipitent sur les voitures d’occasion qui ne sont pas soumises au malus écologique. Pourtant ce type de véhicules est généralement plus ancien et donc plus polluant.