Voiture électrique : le bonus écologique baisse au 1er juillet

Dans quelques jours, la prime à l’achat d’une voiture électrique va perdre 1000€, passant ainsi à 6000€. Une première étape avant une diminution à 5000€, qui aura lieu l’année prochaine.

Calculer bonus malus

Ce jeudi 1er juillet, les ménages qui se convertiront à l’électrique ne bénéficieront plus de 7000€, mais de 6000€ de bonus écologique. Ces changements avaient été annoncés en décembre dernier, lorsque le gouvernement avait planifié une baisse des aides à l’achat mais aussi des modifications du barème du malus auto. Pour le bonus écologique, il ne s’agit que d’un retour à la normale, c’est-à-dire au montant qui a précédé le plan de relance dû à la crise sanitaire.

A partir de jeudi, donc, une prime maximale de 6000€ pourra être attribuée dans le cadre de l’achat d’une voiture électrique, dans la limite de 27% du prix du véhicule. Si cette somme est intégrale pour toutes les voitures qui coûtent moins de 45 000€, elle est en revanche minorée à 2000€ pour les voitures comprises entre 45 000€ et 60 000€. Au-delà de cette dernière somme, on ne peut prétendre à aucun bonus écologique.

Le bonus pour les hybrides divisé par deux

L’achat d’une voiture électrique d’occasion est également concerné par le bonus écologique, pour un montant de 1000€, qui n’évoluera pas au 1er juillet. Enfin, les acquéreurs de véhicules hybrides pouvaient jusque-là prétendre à un bonus de 2000€ : celui-ci va passer à 1000€ à partir de jeudi. Pour rappel, seules les voitures permettant de rouler au moins 50km en tout-électrique (WLTP), et dont la valeur n’excède pas 50 000€, peuvent en bénéficier.

En 2022, le bonus écologique passera à 5000€ pour les voitures électriques, tandis qu’il sera supprimé pour les hybrides rechargeables. Les primes concernant le rétrofit (modification d’une voiture thermique en électrique) resteront inchangées en cet été 2021. Le montant de la prime à la conversion évolue ce 1er juillet, par contre. Les voitures étiquetées Crit’Air 2 ne sont plus éligibles à cette aide, et le plafond d’émission de CO2 est abaissé à 132g/km (il sera de 127g/km en 2022).