En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : les annonces du gouvernement sur le bonus-malus écologique 2021

Lundi, le ministère de l’Economie a annoncé le cadre du bonus-malus écologique pour les prochaines années, lors de la présentation du projet de loi de Finances 2021. Alors que le barème du malus subit un durcissement, les aides pour l’achat d’un véhicule propre sont en baisse.

Avis aux futurs acquéreurs d’un véhicule en 2021, le nouveau barème du bonus-malus écologique a été révélé par le ministère de l’Economie dans le cadre du projet de loi de Finances. L’objectif est de continuer à encourager l’achat de véhicules propres afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre du parc automobile français.

Ainsi, la prime à l’achat sur les véhicules électriques est maintenue à 7 000€ jusqu’à la fin de l’année puis « elle passera à 6 000€ pour toute l’année 2021 et à 5 000€ pour l’année 2022 » pour les voitures de moins de 45 000€, a annoncé le ministre Bruno Le Maire. Pour les véhicules hybrides rechargeables, elle reste à 2 000€ jusqu’à fin 2020 avant de passer à 1 000€ en 2021.

Un plafond du malus à 50 000€ en 2022

A l’inverse, le gouvernement a annoncé un durcissement du malus écologique, appliqué aujourd’hui à tous les véhicules émettant plus de 138 grammes de CO2 au kilomètre. Ce seuil va être abaissé à 131 grammes/km à partir du 1er janvier 2021, puis à 123 grammes/km dès 2022. Par ailleurs, le plafond du malus va passer de 20 000€ en 2020 à 40 000€ en 2021, puis 50 000€ en 2022.

Le projet de loi de Finances met également en place un crédit d’impôt spécifique pour l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, sur des places de stationnement résidentiel. Enfin, la question épineuse d’une taxe sur le poids des véhicules neufs, soulevée depuis plusieurs mois, n’a pas été intégrée au budget.

Les voitures électriques ont le vent en poupe, les bornes de recharge aussi
Lire l'article