500 millions d’euros supplémentaires pour financer les bornes de recharge des voitures électriques

Alors que les prix des carburants ont atteint des niveaux records, le gouvernement désire accélérer la transition écologique pour le secteur de l’auto. Pour cela, le ministère des Transports a annoncé une enveloppe supplémentaire de 500 millions d’euros pour l’installation de bornes de recharge destinées aux véhicules électriques.

borne electrique

La France est en retard et l’exécutif le sait. Ce dernier s’était fixé un objectif de 100 000 bornes électriques d’ici la fin de l’année 2021. Malheureusement, celui-ci ne sera pas atteint. Pour pallier ce retard, le ministère des Transports a indiqué hier que 500 millions d’euros viennent s’ajouter aux 100 millions d’euros déjà déployés entre 2020 et 2023, dans le cadre du programme « Advenir ».

Ce dispositif a pour but de financer le déploiement de bornes de recharge dans les copropriétés, les parkings et les voiries. Pour cela, 30 à 60 % des coûts d’installation sont pris en charge.

Si le gouvernement met davantage sur la table, c’est pour répondre à une demande de plus en plus forte. Avec la potentielle interdiction des véhicules thermiques (essence ou diesel) en 2035, le développement des Zones à Faibles Émissions (ZFE) et l’impossibilité pour certaines voitures de circuler dans de grandes villes, les voitures électriques tendent à devenir les voitures de demain.

La nécessité de déployer des bornes de recharge en libre-service

Le manque de bornes de recharge, en particulier les points de recharge rapide, ainsi que l’autonomie des véhicules électriques sont les principaux freins à l’achat signalés par les consommateurs.

Ainsi, pour répondre à la mobilité de demain, le développement de bornes en libre-service, notamment dans les stations-service, est plus que nécessaire. La France comptait 710 000 points de recharge en juillet 2021 (chiffre du ministère des Transports) alors qu’elle n’en dénombrait que 34 273 (chiffre de l’Union Française de l’Électricité) en décembre 2020. Une véritable accélération que le gouvernement souhaite poursuivre puisque le ministère des Transports espère passer le cap du million de bornes d’ici la fin 2022.

A l’occasion du plan d’investissement « France 2030 », plusieurs appels à projets seront lancés dans les semaines à venir. Sur les 300 millions d’euros de ce programme, 50 millions doivent être consacrés aux poids lourds, eux aussi concernés par la transition écologique.