5 infos à savoir sur les bornes de recharge électrique


Vouées à disparaître, les voitures thermiques sont progressivement remplacées par les véhicules électriques, plus respectueux de l’environnement. En 2021, les ventes de ces autos ont bondi de 64 % ! L’engouement progresse d’année en année. Parallèlement, les bornes de recharge électriques peuplent petit à petit le paysage urbain, tant dans l’espace public que privé. Découvrez les 5 choses à savoir sur ces installations électriques.

Il existe différents types de prises et de modes de recharge

Tout comme les smartphones, chaque modèle de véhicule électrique possède son propre type de prise. De ce fait, il n’est pas possible de charger sa voiture sur n’importe quelle borne de recharge !

Si vous souhaitez acquérir un véhicule électrique, ne vous inquiétez pas : la majorité des constructeurs automobiles livrent la voiture avec des câbles ou des adaptateurs permettant de la brancher sur différentes bornes de recharge électrique. Cela vous évitera de vous retrouver devant une borne dont la prise est incompatible !

borne electrique

Au total, le marché de l’automobile dénombre 4 types de prises de voiture électrique :

  • La prise type 1, la plus répandue au monde : surnommée prise Yazaki, du nom de l’équipementier japonais qui la fabrique, cette prise est n° 1 dans le monde du fait de sa large utilisation en Asie. Cependant, elle est très peu utilisée sur le continent européen. La recharge est généralement lente ;
  • La prise type 2 : il s’agit du standard européen. Très polyvalente, elle permet de répondre à tous les modes de recharge courants (lente, rapide, ultrarapide, etc.) sur des bornes à domicile ou publics ;
  • La prise de type 3 : depuis 2016, cette prise n’est plus installée. Elle est désormais supplantée par la prise de type 2. Les voitures qui en sont équipées peuvent être rechargées sur des bornes électriques délivrant plusieurs types de courant électrique (à savoir courant alternatif monophasé et triphasé) ;
  • La prise type 4 : elle est très présente sur le territoire français. Elle apporte une recharge rapide, mais seulement lorsque la borne de recharge délivre un courant continu et non alternatif. Les véhicules qui en sont dotés doivent être équipés d’une deuxième prise afin de recevoir du courant alternatif.

La différence entre courant continu ou alternatif 

Le courant alternatif est celui que nous utilisons quotidiennement sans le savoir. Dans ce courant, les électrons circulent dans plusieurs sens. Les alternateurs des centrales électriques produisent du courant alternatif qui est ensuite injecté dans le réseau électrique, et qui termine sa course dans les bâtiments et logements.

Ce courant alternatif est donc employé au sein des bornes de recharge privées comme publiques. Lorsque ce courant arrive dans un véhicule, il est transformé par un convertisseur. Au sein de ce dernier, c’est un courant continu qui circule pour ensuite alimenter le moteur électrique. Dans ce type de courant, les électrons circulent dans un seul sens.

Pourquoi recharger son véhicule à 80 % ?
Plusieurs constructeurs recommandent de ne recharger qu’à 80 % une voiture pour limiter la tension accumulée dans la batterie. Cela permet de prolonger sa durabilité.

Les bornes de recharge ne sont pas toutes gratuites

Et oui ! Une grande partie des bornes de recharge publiques sont gratuites, mais pas toutes. La majorité des bornes situées sur les parkings de grandes surfaces et de centres commerciaux le sont. Ce sont principalement les bornes de recharges des stations-service qui sont payantes.

Combien ça coute ?

Les prix varient en fonction des réseaux. En moyenne les prix oscillent entre 0,30 € la minute et 0,80 €.

Afin d’accéder à des bornes publiques, il est vivement recommandé de posséder un abonnement. En effet, si les véhicules électriques sont ceux de demain, l’utilisation des bornes de recharge comporte quelques lacunes.

En effet, les chargeurs possédant un lecteur de carte bancaire sont très rares, voire inexistants en France. De ce fait, il est plus que nécessaire de détenir un abonnement tarifaire. Le problème est que certains réseaux proposant ces abonnements ne fonctionnent que par zone géographique. 

Cependant, il existe toujours une solution pour charger son véhicule sur n’importe quelle borne. Les opérateurs proposent également des tarifs hors abonnement.

Comment est calculé ce montant ?

À nouveau, cela est différent d’un réseau à l’autre. Néanmoins, en France, les modes de calcul privilégié s’appuient sur le temps et la quantité d’énergie.

Le plein d’une voiture électrique coûte moins de 15 €

Non ce n’est pas une blague. Ce montant ferait rêver plus d’un conducteur de voiture essence ou diesel.

Actuellement, les tarifs moyens des bornes publiques sont les suivants :

  • 1,50 € pour une recharge normale ;
  • 3 € pour une recharge accélérée ;
  • 5 à 10 € pour une recharge rapide ;
  • Plus de 15 € pour une recharge ultrarapide.

Mais qu’en est-il d’un plein effectué à domicile ?

La majorité des recharges de voiture électrique se font à domicile. Intégré directement au sein de la facture d’électricité, le montant d’une charge complète est difficile à estimer, car elle varie selon plusieurs éléments :

  • Le prix du kWh : chaque fournisseur d’électricité commercialise un tarif de l’électricité différent ;
  • Le modèle du véhicule : la puissance électrique dépend du modèle et du type de prise ;
  • Le moment de recharge : il est préférable de recharger son véhicule durant la nuit durant laquelle la tension électrique est faible. 

Les bornes de recharge se font encore rares  

Oui, la France est assez en retard sur ses objectifs. En effet, à la fin de l’année 2021, 100 000 bornes supplémentaires étaient prévues un peu partout sur le territoire, en vain. Ce constat est remarqué non seulement par les propriétaires de voitures électriques, mais également par l’ensemble de la population.

Dans une étude Opinion Way, commandée par l’énergéticien Engie, 67 % des sondés déplorent le manque de bornes de recharge et pas que. Cet élément représente l’un des freins principaux à l’achat de ce type de véhicule, en plus du prix.

Aujourd’hui, la France possédait 710 000 points de recharge en juillet 2021. L’exécutif souhaite passer la barre des 1 million en 2022. Pour cela, il a débloqué 100 000 millions d’euros supplémentaire pour le projet « Advenir » qui finance l’installation des bornes de recharge.

Comment trouver facilement une borne de recharge ?

Il existe des dizaines d’applications recensant les points de recharge à travers la France (et même à l’international). Voici une petite sélection Malynx pour trouver facile une borne électrique :

  • ChargeMap : c’est une application assez complète qui référence des bornes de recharge en France, Allemagne, aux Pays-Bas, Italie, Belgique, Espagne et d’autres pays du continent.
    Le petit + : elle permet de planifier un trajet en fonction des points de recharge disponibles sur votre route ;
  • Plugshare : cette application mobile est gratuite, comme ChargeMap. Elle recense des bornes électriques en Europe et dans le reste du monde.
    Le petit + : les utilisateurs y ajoutent des nouveaux emplacements de stations ;
  • ChargePrice : gratuit, cet outil permet de filtre ses recherches, notamment par puissance électrique.
    Le petit + : les usagers peuvent aussi filtrer par prix ! Un véritable plus pour ceux qui sont au plus près de leur budget.

Les bornes de recharge pourraient alimenter le réseau de demain

Le groupe EDF a développé une borne de recharge électrique nouvelle génération :

  • Elle permet de recharger son véhicule électrique ;
  • Elle a la capacité de redistribuer l’énergie de la batterie au sein du réseau électrique.

Le principal objectif de cette installation est de soutenir le réseau de distribution lorsqu’il est trop sollicité, notamment en hiver, une période souvent synonyme de pics de consommation.

Le système d’utilisation est très simple. Dès que cela est nécessaire, la borne inverse l’alimentation afin de redistribuer l’électricité au sein du réseau. Néanmoins, à n’importe quel moment, les usagers peuvent activer la recharge de leur véhicule s’ils en ont besoin. Les utilisateurs de cette installation, encore en phase de test, sont rémunérés quelques euros par mois.

Cette innovation s’inscrit dans la lignée des smart grid. Ces derniers sont des réseaux d’électricité intelligents s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour optimiser les flux d’électricité, et ainsi garantir une meilleure efficacité énergétique du réseau. C’est grâce à ce type de technologie qu’il est possible de connaître en temps réel des données sur la consommation électrique.

Cet article vous a-t-il été utile ?