En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Nicolas Hulot souhaite interdire les véhicules essence et diesel d’ici 2040

Le ministre de la Transition écologique s’est exprimé mardi 6 juillet à propos de ses projets pour limiter l’impact environnemental de la France.

C’est au cours d’une conférence de presse que Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique a annoncé vouloir la « fin de la vente des voitures diesel et essence à l’horizon 2040 ». Si rien n’est encore confirmé, il a affirmé vouloir se rapprocher de cette solution à la pollution atmosphérique produite par les véhicules motorisés. Un changement qu’il reconnait « lourd », spécialement pour les constructeurs automobile français.

Il annonce également une hausse de 40% de la taxe carbone, majoritairement présente dans le domaine du transport et du déplacement. Surprenant d’abord d’imaginer le monde sans voiture à moteur thermique, il se veut rassurant en promettant des aides pour la transition vers l’électrique.

Un accès aux véhicules électriques facilité

Nicolas Hulot souhaite permettre aux Français de réaliser cette transition le plus facilement possible. Si en 2040, l’interdiction de circuler avec des voitures à moteur thermique est effective, il faudra alors changer la quasi-totalité du parc automobile français. En 2016, seulement 1,08% des véhicules achetés étaient des voitures électriques. En cause ? Le manque d’information et la crainte de prix prohibitifs.

En 2014, 70% des nouveaux propriétaires de voiture essence déclaraient ne pas avoir pris le temps de comparer sa nouvelle acquisition avec un modèle électrique. Mais le ministre de la Transition écologique dit vouloir « accélérer le développement des aides pour les voitures les moins polluantes à destination des plus modestes » pour faciliter cette transition. Une démarche en bonne voie car il assure que « grâce au plan d’investissement, le gouvernement proposera une prime de transition pour remplacer une voiture Diesel d’avant 1997 ou à essence d’avant 2001 par un véhicule plus propre, neuf ou d’occasion. »

Chaque propriétaire d’un véhicule à moteur a pour obligation de souscrire une assurances auto, que la voiture fonctionne avec un carburant ou avec l’électricité.