En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Auto : la région Ile-de-France souhaite la fin du diesel à Paris en 2025

Lors d’une réunion autour des questions du climat et de l’environnement, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a annoncé vouloir la fin du diesel à Paris d’ici 2025. Cette volonté serait même étendue à toute la région à l’horizon 2030-2040.

diesel-sondage

La fin des véhicules diesel à Paris se confirme de plus en plus. Ainsi, jeudi, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a annoncé son vœu de « sortie du diesel en 2025 pour Paris et la zone dense, c’est-à-dire sans un périmètre situé à l’intérieur de l’A86 ». Elle se rallie donc aux efforts de la maire de la capitale Anne Hidalgo pour réduire la pollution de l’air d’ici 2024.

Valérie Pécresse désire même aller plus loin dans la démarche. Elle souhaite étendre cette restriction pour les véhicules diesel dans l’ensemble de la région d’ici 2030-2040. C’est d’ailleurs une annonce inattendue de sa part puisqu’elle avait rejeté une proposition identique, il y a quelques semaines, issue d’un groupe écologiste.

La multiplication des restrictions pour réduire la pollution

Parallèlement, la Métropole du Grand Paris a également engagé des discussions sur le sujet. Le comité de pilotage du projet souhaite mettre en place une « zone de basse émission » ou « ZBE » au niveau de la petite couronne. Une réunion est prévue le 25 juin avec les maires des communes de la métropole qui sont les seuls à pouvoir la mettre en place.

Les efforts pour réduire la pollution de l’air en région parisienne se multiplient ces derniers mois. Pour rappel, dès l’année prochaine, les véhicules diesel de 2001 à 2005 n’auront plus le droit de circuler dans Paris (vignette Crit’air 4). D’ici 2022, ce seront également ceux de 2006 à 2010 mais aussi les véhicules essence de 1997 à 2005.