Vers la création d’une vignette spécifique pour les voitures de collection ?

Un texte adopté jeudi au Sénat veut mettre en place une vignette « historique » pour les véhicules de collection. L’objectif serait de leur permettre de circuler dans les zones à faibles émissions (ZFE) et lors des restrictions de circulation.

voiture-collection

Le Sénat a voté jeudi à main levée en première lecture une proposition de loi centriste visant des voitures anciennes, plus précisément les véhicules de collection. Ce texte veut leur permettre de circuler dans les zones avec des restrictions de circulation pour les véhicules les plus polluants, grâce à une vignette « historique ».

Cependant, ce vote a été enregistré alors que le gouvernement avait clairement affiché son avis défavorable. Le ministre chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari a d’ailleurs précisé travailler avec la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) pour donner une meilleure définition de ce type d’automobiles, ainsi que pour « préserver » leur liberté de circuler.

Une question de patrimoine national ?

Les votants de ce texte, à l’image de Gérard Longuet, appelle le gouvernement à « donner un cadre législatif à cette passion, afin que ce passé si riche ait un avenir, car si ces véhicules ne peuvent rouler, ce patrimoine s’étiolera avant de disparaître ». Cette mesure risque néanmoins d’être stoppée à l’Assemblée nationale par souci de procédure législative.

Pour rappel, un véhicule de collection est considéré tel quel dès qu’il passe les 30 ans d’existence. Ce statut est assuré par une carte grise spécifique, délivrée par la FFVE, qui soumet la voiture à un contrôle technique tous les 5 ans, contre 2 ans habituellement. 250 000 collectionneurs de ce type d’autos sont aujourd’hui recensés en France.

Salon Rétromobile : les 5 choses à retenir de l’édition 2020
Lire l'article