En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Voiture autonome : la méfiance des Français est toujours élevée

Malgré les progrès en matière de technologie et des mises en circulation annoncées à l’horizon 2020, la voiture autonome a encore de la route à faire avant de conquérir le cœur des Français, qui sont plus de la moitié à ne pas se sentir prêts pour cette révolution de l’automobile.

Voitures autonomes

D’après une étude OpinionWay pour Dekra Automotive, 58% des Français déclarent « ne pas encore être prêts à tenter l’expérience à bord » d’une voiture autonome. 26% des sondés estiment « ne pas du tout être prêts ». Un manque de confiance envers la technologie qui est plus marqué chez les femmes (65%) et les personnes âgées de 50 ans et plus (60 % pour les 50-64 ans et 64 % pour les 65 ans et plus).

Pour autant, le frein principal n’est pas un problème de connaissance puisqu’il s’agit d’une « technologie bien identifiée par les Français », d’après l’étude. 80% des personnes interrogées ont déjà entendu parler des voitures autonomes et près de 43% savent très bien ce dont il s’agit (56% d’hommes contre 41% de femmes).

Un réel intérêt pour la voiture connectée

S’ils ne font pas encore complètement confiance à la technologie des voitures autonomes, l’intérêt des Français est pour le moment tourné vers les voitures connectées, « tant sur le plan de la sécurité que sur celui du divertissement » note l’étude.

En effet, 64% des sondés déclarent préférer acheter une voiture dotée de ce type d’accessoires. C’est notamment vrai pour les jeunes conducteurs (entre 18 et 24 ans), qui sont 74% à souhaiter investir dans un véhicule connecté.