Concurrent de Tesla en matière de conduite autonome, Mercedes passe au niveau supérieur

Coup d’accélérateur pour Mercedes, qui s’inscrit comme un concurrent sérieux de l’Américain Tesla. La marque d’auto allemande vient tout juste d’obtenir une autorisation pour mettre en circulation des modèles de véhicules autonomes avec un système de « niveau 3 ». Explications.

Concurrent Tesla conduite autonome Mercedes niveau supérieur

Concurrent direct de Tesla, Mercedes commercialisera ses nouveaux modèles dès 2022

Premier constructeur automobile à pouvoir intégrer le système de conduite autonome de « niveau 3 »Mercedes compte bien faire de l’ombre à Tesla. Le constructeur américain est pourtant précurseur en la matière, grâce à ses futurs véhicules, très autonomes, permettant au conducteur de ne pas maintenir son regard sur la route dans certaines situations.

Il s’agit de véhicules qui respecteront la norme UN-R157, autorisant la possibilité qu’un véhicule puisse rouler sans la moindre intervention du conducteur. Le « premier groupe automobile mondial » à pouvoir commercialiser de tels véhicules annonce que ses Mercedes Classe S embarqueront ce tout nouveau système et qu’ils seront disponibles à la vente au premier semestre 2022

Connus pour leur conception léchée, les modèles Classe S, berlines premium de la marque, seront équipés du système de télémétrie laser, baptisé LiDAR (Light Detection And Ranging), offrant la possibilité au conducteur de s’adonner à toutes sortes de tâches annexes : consultation de mail et du trafic, navigation sur internet… S’il s’agit d’une véritable évolution en la matière, le constructeur précise que le conducteur doit se montrer disponible et intervenir si le système lui en fait la demande.

Si tel n’est pas le cas, alors le véhicule s’arrêtera de lui-même « de manière sécurisée ». Par ailleurs, le système ne pourra être fonctionnel qu’en cas de trafic dense sur les autoroutes, à une vitesse maximale de 60 km/h.

Tesla, un « niveau » en dessous

Ce qui distingue aujourd’hui les futures classes S et les véhicules Tesla est donc le niveau d’attention requis dans certaines situations. La marque d’Elon Musk commercialise des véhicules de « niveau 2 », lesquels demandent un niveau d’attention constant

Pour information, on distingue jusqu’à 6 niveaux de conduite autonome, classés selon le degré d’attention et d’intervention en situation de conduite. Le « niveau 0 » renvoie à une demande d’attention permanente, à l’image de l’écrasante majorité de véhicules présents sur le marché et en circulation.

À l’inverse, le « niveau 5 » est celui de l’autonomie la plus totale, avec un véhicule s’adaptant à toutes les situations ainsi qu’à toutes les routes. Néanmoins, il faudra se montrer patient avant d’en croiser. En effet, le véhicule 100 % autonome n’en est encore qu’au stade de concept car.