Premier accident responsable pour une Google Car

 

Une Google Car est entrée en collision avec un autobus en circulant à 3 km/h. Pour la première fois, Google a reconnu la responsabilité du véhicule autonome.

Une Lexus convertie en voiture sans conducteur a provoqué un accrochage avec un autobus sur une route de Californie, le 14 février dernier. Le véhicule automatisé, qui roulait à 3 km/h, a percuté le flan de l’autocar circulant à 24 km/h. Google a reconnu pour la première fois la responsabilité de sa voiture autonome dans le sinistre. Le géant d’Internet a admis hier que l’accident ne se serait pas produit si le processeur informatique de la Google Car avait arrêté le véhicule au lieu de s’engager dans la voie où circulait l’autobus.

Une Google Car provoque un accident

Les Google Cars avaient parcouru plus d’un million de kilomètres sans causer d’accident avant la collision du 14 février 2016.

17 accidents impliquant des Google Cars ont été répertoriés depuis leur mise en circulation, il y a 7 ans. Mais l’entreprise californienne avait jusqu’ici toujours nié la responsabilité de ses véhicules. Le logiciel devrait être affiné pour mieux comprendre « ce type d’incompréhension qui a lieu tous les jours sur la route entre des conducteurs humains », explique un rapport de la firme.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres