Vitres cassées d’une voiture : comment être indemnisé ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • Jusqu’à 317€* d’économies réalisées !

Au moment de partir au travail, vous découvrez votre véhicule avec une vitre cassée ? Pas de temps à perdre ! Il est important de prendre rapidement en charge ce sinistre au risque d’endommager l’intérieur de son véhicule. Pour cela, découvrez quelles sont les garanties de l’assurance auto couvrant les frais de réparation d’une vitre cassée sur une voiture.

Quelles sont les garanties prenant en charge les réparations de vitres cassées d’une voiture ?

Retrouver son véhicule avec les vitres cassées est une situation que beaucoup d’automobilistes ont connu. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce sinistre auto :

  • Un acte malveillant ;
  • Une branche d’arbre ou un objet tombé sur le pare-brise ;
  • Une fissure non réparée ;
  • etc.

Connaître l’origine des vitres cassées est essentiel pour prétendre à une indemnisation de la part de l’assureur. En effet, en fonction du sinistre, le niveau de prise en charge ne sera pas le même, tout comme l’application d’une franchise auto.

La réparation d’une vitre cassée peut être prise en charge par trois garanties auto :

  • La garantie bris de glace ;
  • La garantie vandalisme ;
  • La garantie catastrophe naturelle.

Voyons ensemble comment l’indemnisation des vitres cassées d’une voiture entre en jeu dans ces trois garanties.

Assurance auto

La garantie bris de glace

Très souvent, pour la réparation d’une vitre brisée sur un véhicule, la garantie bris de glace est celle à laquelle nous pensons en premier. Or, celle-ci ne fonctionne pas dans toutes les situations. Par ailleurs, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions pour bénéficier d’une indemnisation via cette garantie.

C’est une option facultative. Quelle que soit la formule d’assurance auto souscrite, il est primordial de l’ajouter au contrat auto afin d’en bénéficier. Cette garantie est particulièrement intéressante si le véhicule concerné stationne quotidiennement à un emplacement public, sans protection.

Pour rappel, cette option couvre les vitres cassées suivantes :

  • Le pare-brise ;
  • Les vitres latérales ;
  • La lunette arrière.

En fonction de l’assurance auto choisie, d’autres vitres peuvent être prises en charge, comme le toit ouvrant. Selon le type de véhicule, il est important de prêter attention au contenu de cette garantie.

Afin que cette garantie prenne en charge la réparation d’une vitre cassée, le sinistre doit être exclusif. Cela signifie que le véhicule ne doit avoir subi aucun autre dégât. Par exemple, si la vitre a été cassée afin de voler un smartphone, le sinistre sera classé en vol. C’est donc la garantie vol qui sera appliquée par l’assureur pour indemniser l’automobiliste sinistré.

La garantie vandalisme

La garantie vandalisme est comprise dans les assurances tous risques. Elle est une option dans le cas d’une assurance au tiers ou intermédiaire. Étant donné les frais de réparations très élevés que peut engendrer un acte de vandalisme sur une voiture, il est intéressant de souscrire un contrat auto avec cette garantie pour préserver son portefeuille. Cette garantie est d’autant plus pertinente si votre véhicule n’est pas garé dans un endroit clos.

Cette option couvre les vitres cassées d’une voiture, mais également, les tags, les rayures, un rétroviseur arraché ou encore un pneu crevé. À partir du moment où il s’agit d’une dégradation volontaire, cette option permet d’indemniser toute sorte de dégât.

La garantie catastrophe naturelle

La garantie catastrophe naturelle n’est pas automatique lors de la souscription d’un contrat auto. Il est donc nécessaire de l’ajouter, en particulier si vous habitez dans une zone à risque.

Par ailleurs, c’est une option complémentaire d’une garantie dommages. Autrement dit, il n’est pas possible de souscrire une garantie catastrophe naturelle sans avoir, auparavant, contracté une garantie incendie, bris de glace ou collision.

Si les vitres de votre voiture sont cassées à cause d’une intempérie ou d’une tempête, il faut attendre que l’état de catastrophe naturelle ait été décrété par le gouvernement. C’est à ce moment-là que votre assurance auto enclenchera les démarches d’indemnisation.

Dois-je payer une franchise pour des vitres cassées de voiture ?

La franchise auto est un dispositif présent dans la majorité des assurances auto. Montant restant à la charge de l’assuré après indemnisation de l’assureur, le prix d’une franchise varie en fonction de la garantie concernée ainsi que la formule d’assurance souscrite.

Ainsi, dans le cas de vitres cassées, une franchise peut être appliquée, ou non, selon le sinistre :

  • Bris de glace : une franchise est à la charge de l’assuré si certains éléments vitrés du véhicule sont cassés ou endommagés ;
  • Vandalisme : si la personne ayant dégradé votre voiture est identifiée, aucune franchise n’est à votre charge. En revanche, si le tiers n’a pas été retrouvé, vous devrez payer une franchise ;
  • Catastrophe naturelle : si une franchise est appliquée, son montant est fixé est 380€.

Quelles sont les démarches pour la prise en charge de vitres cassées ?

Si un beau matin ou en sortant du travail, vous vous apercevez que les vitres de votre voiture sont brisées, il est important de respecter les démarches et les délais afin d’être indemnisé.

À nouveau, la déclaration de vitres cassées dépend du sinistre auto que vous avez subi.

La voiture a simplement une vitre cassée

S’il s’agit d’une simple vitre brisée, sans autre dégradation, c’est la garantie bris de glace qui vous permettra d’être remboursé. Pour cela, vous devez déclarer ce sinistre dans un délai de 5 jours ouvrés.

À la suite, l’assurance vous proposera deux modes d’indemnisation :

  • Vous faites réparer la vitre cassée de votre voiture chez le garagiste de votre choix puis vous envoyez la facture à votre assureur afin d’être indemnisé ;
  • Votre assurance vous transmet une liste de garages agréés où vous pourrez conduire votre voiture afin qu’elle soit réparée. Dans ce cas-là, il est possible que vous payiez une franchise.

Souscription assurance auto

Des vitres sont cassées à la suite d’un acte de vandalisme

Votre voiture a subi des dégâts volontaires, dont une vitre cassée ? Dans ce cas, c’est la garantie vandalisme qui permettra de couvrir vos frais :

  • Prenez des photos, elles vous seront utiles lors de votre déclaration de sinistre auto ;
  • Déclarez ce sinistre dans les 48 h à la police. Un récépissé vous sera fourni ;
  • Effectuez une déclaration auprès de votre assurance dans la foulée. Fournissez les informations relatives au sinistre, décrivez les circonstances et joignez-y le récépissé ainsi que les photos et de potentiels témoignages.

Une catastrophe naturelle a brisé des vitres de votre voiture

Si un événement naturel est à l’origine de vitres cassées sur votre véhicule, il est nécessaire :

  • D’attendre l’arrêt ministériel décrétant l’état de catastrophe naturelle ;
  • De déclarer le sinistre à l’assurance auto dans les 10 jours maximum suivants l’arrêté.

Ensuite, l’assurance auto dispose de 3 mois maximum pour indemniser l’assuré. Afin de déterminer les dégâts matériels du véhicule, la compagnie d’assurance peut mandater un expert pour estimer le montant des réparations auto.

Quel est le prix d’une réparation de vitre cassée ?

Le montant d’une réparation de vitre cassée peut rapidement passer du simple au double en fonction du type et des caractéristiques de la vitre endommagée. En effet, le prix dépend de :

  • La taille de la vitre ;
  • Le type de vitrage ;
  • La présence ou non d’un film teinté.

Ainsi, le montant de la réparation varie de 50 € à 150 €.

Néanmoins, ce prix ne concerne que la vitre à réparer. Il faut également prendre en compte la réparation du lève-vitre électrique, car, aujourd’hui, la majorité des voitures en circulation possèdent des vitres électriques. Si cet élément est défectueux, les frais s’élèvent de 80 € à 150 €. Dans le cas où il doit être entièrement remplacé, le tarif débute à 70 € pour aller jusqu’à 200 €.

Bien évidemment, à ces frais, il faut ajouter les coûts de main-d’œuvre qui, selon les garages, sont très hétérogènes.

Quel est l’impact de ce sinistre sur le bonus-malus ?

Généralement, le bonus-malus d’un conducteur est impacté lorsque celui-ci est responsable d’un sinistre auto. Or, lorsqu’une vitre de voiture est brisée, cela est rarement du fait de l’assuré :

  • La garantie bris de glace n’a aucune incidence sur le bonus-malus d’un automobiliste ;
  • La garantie vandalisme entraîne un malus dans deux cas : si vous étiez en infraction au moment de l’acte de vandalisme (mauvais stationnement) ou si votre véhicule était conduit, au moment des faits, par un conducteur non déclaré ;
  • La garantie catastrophe naturelle n’a, bien évidemment, aucune incidence sur le malus auto.