En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Que faire en cas d’incendie de voiture ?

Claire Tourdot - mis à jour le

Tous les ans, on dénombre plus de 300 000 véhicules incendiés en France. Les assurés qui garent leurs voitures sur la voie publique sont les plus susceptibles de retrouver leur voiture calcinée, suite à la propagation d’un feu ou à un acte criminel. Pour se prémunir contre ce risque, les compagnies d’assurance auto proposent à leurs clients de souscrire une « garantie incendie ». Mais comment réagir lorsque le malheureux événement survient ?

Déposer plainte au commissariat

Après avoir constaté le sinistre, la première chose à faire est de rapidement se rendre dans le commissariat le plus proche pour déposer plainte. Cette étape est la condition sine qua non pour faire jouer une garantie incendie et permet de prouver la bonne foi du propriétaire du véhicule. Il peut également être utile de prendre des photos du véhicule incendié, si possible grâce à un appareil indiquant l’heure et le jour de la photo.

Ces documents – dépôt de plainte et photos – sont d’une importance primordiale pour obtenir une indemnisation financière, que ce soit de la part de l’assureur ou de tout autre organisme. Selon les garanties souscrites par le propriétaire, les démarches seront différentes.

Le véhicule est protégé par une « garantie incendie »

Le premier réflexe de tout assuré dont le véhicule est incendié est d’avertir sa compagnie d’assurance auto dans les 5 jours qui suivent le sinistre, en précisant toutes données pertinentes (lieu, circonstances…). Attention, ce délai dépassé, l’assuré perd tout droit de dédommagement.

Le montant de l’indemnisation en cas de « garantie incendie » dépend de la valeur du véhicule telle que définie dans les termes du contrat d’assurance, ainsi que de la formule souscrite :

  • Les assurés « au tiers » auront de fortes chances de voir leur indemnisation déduite d’une franchise ;
  • Les assurés « tous risques » toucheront une indemnisation maximale. En revanche, l’assureur pourra faire valoir une exclusion de garantie en cas d’incendie dû à un mauvais entretien de votre auto.

En cas d’absence d’indemnisation par l’assureur

Voiture bruléeLes assurés n’ayant pas souscrit de « garantie incendie » sont eux aussi tenus d’informer leur compagnie d’assurance auto du sinistre. En effet, du fait de la destruction du véhicule, le contrat d’assurance prend fin et l’assureur est tenu de rembourser la portion de cotisation perçue pour la période restante de l’année.

La « garantie incendie » étant facultative, beaucoup d’assurés se retrouvent démunis lorsque leur voiture est incendiée. Des recours sont néanmoins possibles pour espérer toucher un dédommagement :

  • Saisir la Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infraction (CIVI), à condition d’avoir des ressources annuelles inférieures à 25 404 €, auxquels s’ajoutent 169 € par personne à charge. Pour ce faire, rendez-vous au Tribunal de Grande Instance de lieu où l’incendie a eu lieu ;
  • Invoquer la responsabilité de l’Etat grâce à l’article L.2216-3 en se rendant à la préfecture du lieu de résidence du propriétaire du véhicule.

Afin d’être certain de se faire rembourser correctement, il est conseillé à tous les assurés de comparer les assurances auto. Sur LeLynx.fr, il est possible de faire une simulation d’assurance et d’estimer à la fois le prix du contrat et son niveau de couverture.