En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Qu’est-ce que le passage au marbre ?

Claire Tourdot - mis à jour le

Bête noire des automobilistes, le passage au marbre est pourtant une étape nécessaire pour remettre une voiture en état de marche, après un lourd accident de la route. Ce procédé complexe consiste à redresser l’ensemble de la structure d’un véhicule, à l’aide d’un moule aux normes du constructeur.

En cas de choc important

Lorsqu’une voiture est sérieusement endommagée, l’expert dépêché par l’assurance auto peut recommander un « passage au marbre » chez le garagiste. Derrière cette expression quelque peu barbare, se cache une technique consistant à utiliser une lourde table en acier plat pour rétablir la forme initiale de l’ensemble du châssis du véhicule. De la même manière, ce moule sert de référence pour calibrer la coque d’une moto ou d’un scooter accidenté. L’opération s’avère longue et coûteuse puisque le garagiste est obligé de démonter la mécanique et les trains roulants.

Pour la réparation de plus petits chocs, le passage au marbre laser permet d’éviter le démontage entier de la voiture. Un pinceau laser mesure alors les déformations, puis envoie ces données à un ordinateur qui les compare avec les informations communiquées par le constructeur auto.

Passage au marbre laser

En moyenne, le coût d’un passage au marbre laser s’élève à 150 €.

Une prestation homologuée

Un véhicule réparé dans les normes du passage au marbre se comporte comme neuf et laisse généralement peu de traces. En effet, cette technique est homologuée par les constructeurs auto, très attentifs à la sécurité de leurs voitures. Régulièrement,  des crash-tests entre voitures neuves et voitures passées au marbre sont effectués. Pour pouvoir être validés, les résultats doivent être identiques.

Pourtant il reste très difficile de revendre d’occasion un véhicule passé au marbre. Les acheteurs peinent encore à croire en la fiabilité de ces voitures à la carrosserie « remodelée ». Une décote de 10 à 15 % est ainsi couramment appliquée sur le prix de vente.

Astuce Malynx !

Il est techniquement prouvé que les véhicules passés au marbre sont tout aussi résistants que les voitures neuves. Leur seul défaut reste une tendance à la rouille accrue par la réalisation de nouvelles soudures.

Passage au marbre et assurance auto

Selon le niveau de protection du contrat d’assurance auto souscrit, la prise en charge d’un passage au marbre peut être bien différente :

  • Si le conducteur est responsable de l’accident, les réparations ne pourront être couvertes que dans le cadre d’un contrat d’assurance auto « tous risques ». Les formules « au tiers » ou « intermédiaire » ne débloqueront aucune indemnisation ;
  • Si le conducteur est au contraire la victime, l’assurance responsabilité civile du conducteur responsable devrait prendre en charge la réalisation du passage au marbre, ainsi que toutes les interventions nécessaires à la réparation du véhicule endommagé.