Accidents de la route : une baisse de 80% d’ici 2035

 

Une étude de l’agence américaine en charge de la sécurité routière (NHTSA) prévoit une baisse de 80% des accidents de la route à l’horizon 2035, une prédiction qui serait liée à la montée de la voiture autonome.

Une voiture autonome de Google

L’étude de la NHTSA peut paraître un peu optimiste, mais s’appuie sur l’engouement certain pour les voitures autonomes et leurs progrès technologiques très rapides. « Les constructeurs prédisent que les voitures très autonomes permettant au conducteur de « passer la main » sur certaines portions de leurs trajets circuleront à partir de 2021, explique Peter Shaw, PDG de Thatcham Research, société spécialisée dans les technologies de sécurité. Il ne fait aucun doute que la fréquence des accidents chutera de manière spectaculaire. Cela a déjà été le cas avec l’apparition du système de freinage d’urgence (AEB) sur bon nombre de véhicules. »

« Le revenu global de l’assureur risque de diminuer »

Une nouvelle qui a donc tout pour réjouir les automobilistes… et inquiéter les assureurs auto. En effet, une diminution aussi importante du nombre d’accidents aurait des conséquences signifiantes sur les primes d’assurance. « Le revenu global de l’assureur risque certes de diminuer mais avec la chute des accidents, ses frais (prise en charge, dépannage, remboursement, etc.) seront également en forte baisse », estime Nicolas Sailly, directeur marketing et communication d’ASSU 2000.

Pour réinventer l’assurance, le responsable imagine « un nouvel équilibre – moins de primes mais moins de frais – dans lequel l’assureur pourrait continuer à exister ». La voiture autonome n’a pas finie de bousculer les habitudes des automobilistes et de ceux qui les assurent.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres