Le diagnostic auto : comment faire et combien ça coûte ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • Jusqu’à 298€* d’économies pour un contrat au même niveau de garantie !

Votre voiture est en panne et vous ne savez pas pourquoi ? Vous suspectez un problème sur votre véhicule ? Pour l’identifier et procéder aux réparations auto nécessaires, vous pouvez effectuer un diagnostic auto. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette opération indispensable.

Qu’est-ce qu’un diagnostic auto ?

Le diagnostic auto vous permet d’identifier un éventuel problème sur votre véhicule. Vous pouvez demander un diagnostic quand vous suspectez une panne ou un dysfonctionnement.

A l’aide d’une valise de diagnostic auto, le mécanicien identifie le problème subi par votre véhicule. Il peut alors vous proposer des solutions pour le réparer.

Astuce Malynx !

Pour obtenir le meilleur prix, comparez les offres d’assurance auto ! C’est simple, rapide, et gratuit.

Pourquoi faire un diagnostic auto ?

Le diagnostic auto intervient lorsque vous suspectez déjà un problème sur votre véhicule. Il s’oppose donc au simple contrôle technique, qui est une démarche de prévention.

Par conséquent, réaliser un diagnostic auto est une opération souvent indispensable. Cette démarche vous permet d’éviter tout accident de la circulation, ou tout simplement de subir une panne. Il en va de votre sécurité ainsi que de celles des autres usagers de la route.

Voici quelques situations qui doivent vous conduire à effectuer un diagnostic auto :

  • Un voyant s’allume sur votre tableau de bord ;
  • Votre véhicule produit un vrombissement constant, des cliquetis, ou tout autre son inhabituel ;
  • Vous constatez un son bruyant au moment du freinage ;
  • Vous avez du mal à démarrer votre véhicule et devez vous y prendre à plusieurs reprises.

Tous ces symptômes problématiques doivent vous pousser à consulter un spécialiste.

Quels sont les différents types de diagnostics ?

Il existe deux grands types de diagnostic automobile : le diagnostic automatique et le diagnostic manuel. Souvent, ces deux pratiques sont combinées sous forme de forfait intégral.

Le diagnostic automatique

Il s’agit du fameux diagnostic réalisé à l’aide de la valise de diagnostic. Ce boîtier sert à détecter et à analyser les soucis sur votre véhicule. Le mécanicien le branche sur le calculateur et récupère ensuite tous les codes d’erreur. Souvent, une simple mise à jour du calculateur du véhicule suffit à résoudre les problèmes électroniques.

Le diagnostic manuel

Lors du diagnostic manuel, le mécanicien réalise des tests et effectue des recherches manuelles pour repérer l’origine de la panne. Ce type de diagnostic est plus long et demande une expertise particulière. Il est le plus souvent réalisé dans un second temps, lorsque le diagnostic automatique n’a pas donné de résultats concluants.

Le diagnostic intégral

De nombreux garages proposent des prestations de diagnostic intégral. Cette opération consiste à vérifier l’ensemble des éléments nécessaires au fonctionnement normal de votre véhicule. Il conjugue souvent des opérations de diagnostic automatique et de diagnostic manuel. Dans le doute, reportez-vous toujours aux conditions générales et particulières du garage chez lequel vous procédez au diagnostic.

Voici les types de vérifications effectuées pendant un contrôle intégral :

  • Contrôle des pneumatiques avant/arrière, notamment au niveau de la pression et de l’usure des pneus ;
  • Contrôle des amortisseurs avant et arrière ;
  • Contrôle des feux de signalisation ;
  • Contrôle des rétroviseurs extérieurs ;
  • Contrôle de l’état des plaques d’immatriculation ;
  • Contrôle du pare-brise ;
  • Contrôle du filtre d’habitacle et du filtre à air ;
  • Contrôle des transmissions et des soufflets ;
  • Contrôle des rotules axiales, de direction et de suspension ;
  • Contrôle des roulements de roues avant et arrière ;
  • Contrôles des disques et plaquettes de frein avant/arrière ;
  • Mise à niveau des liquides (liquide de refroidissement, liquide de direction assistée, lave glace) ;
  • Contrôle du taux et du niveau d’humidité du liquide de frein ;
  • Contrôle des ampoules d’éclairage et de signalisation ;
  • Contrôle de l’état des balais d’essuie-glaces ;
  • Contrôle des optiques ;
  • Contrôle de la courroie d’accessoires ;
  • Contrôle du maître-cylindre de frein ;
  • Contrôle des durites de refroidissement ;
  • Contrôle de l’échappement ;
  • Contrôle pollution (véhicules essence) ;
  • Diagnostic approfondi des freins avant et arrière.

Comment faire un diagnostic auto ?

Le diagnostic auto en garage

Pour réaliser un diagnostic auto, le plus simple est de vous rendre chez un garagiste. Ce spécialiste des réparations auto vous guidera dans toutes les étapes de l’opération, du simple diagnostic à la remise en état de votre véhicule.

Voici les 5 grandes étapes du diagnostic auto :

  1. Analyse de la panne : le mécanicien recense les différents symptômes anormaux que vous avez repérés. C’est le moment de tout lui dire : début du problème, historique des réparations auto de votre véhicule, accident récent, etc. ;
  2. Identification du problème : le mécanicien procède au diagnostic à l’aide de la valise. Il vérifie la source du problème ;
  3. Recherche des solutions : le mécanicien vous propose les réparations nécessaires à la remise en état de votre véhicule. Il peut vous faire signer un devis auto ;
  4. Réparation : le mécanicien procède, sur votre accord, aux réparations et au remplacement éventuel des pièces ;
  5. Vérification : le mécanicien a procédé aux réparations, vous constatez la bonne marche de votre véhicule et pouvez reprendre la route.

Peut-on faire un diagnostic auto soi-même ?

Vous avez la possibilité de réaliser vous-même le diagnostic auto de votre véhicule. Pour cela, un peu de matériel est nécessaire. Vous devez notamment vous munir d’un outil de diagnostic, à savoir la valise. Il existe de très nombreux modèles en vente sur internet. Certains sont plus sophistiqués que d’autres, et présentent davantage d’options.

Le plus important est de trouver un boîtier multimarque, c’est-à-dire qui s’adapte à tous les véhicules, peu importe leur modèle.

L’auto-diagnostic vous permet bien sûr d’économiser le coût du diagnostic. Cependant, vous ne protégerez votre budget que si vous êtes capable de réaliser vous-même les réparations nécessaires. En effet, ce sont surtout celles-ci qui ont un coût élevé. Si vous vous y connaissez en mécanique, vous pourrez procéder vous-même à de nombreuses réparations et éviter ainsi de payer le prix fort.

Faire réparer sa voiture moins cher
Lire l'article

Combien coûte un diagnostic auto ?

Le prix d’un diagnostic auto dépend principalement du temps passé sur le diagnostic par le mécanicien. Celui-ci varie du simple au triple selon le niveau de difficulté de la recherche de panne.

En moyenne, il faut compter 90 minutes pour un diagnostic auto réalisé dans un garage. Le prix d’un diagnostic auto varie de 50€ à 200€.

Certains garages proposent des solutions économiques de diagnostic ciblant une seule zone du véhicule : diagnostic des freins, de la batterie, des bougies, etc. Ces options, souvent moins chères, sont très pratiques si vous savez déjà quelle partie du véhicule est touchée par un dysfonctionnement, sans pouvoir toutefois identifier l’origine exacte de la panne.

Concernant les prix de la valise de diagnostic, comptez entre 150€ pour un petit modèle basique, à 1000€ pour un modèle plus élaboré. Acheter une valise est donc une solution rentable sur le long terme, à condition bien sûr de savoir manipuler cet outil et traiter les informations qu’il donne.

Cet article vous a-t-il été utile ?