En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Voiture d’occasion : les sinistres concernent surtout le moteur

Une étude révèle que les sinistres sur les voitures d’occasion surviennent de plus en plus tardivement. Mais le coût des réparations, lui, poursuit sa hausse.

garantie panne mécanique

D’après une étude de CarGarantie, les véhicules d’occasion reviennent de moins en moins vite au garage. En effet, seuls 29,26% des sinistres ont lieu au cours des 5 000 premiers kilomètres effectués. Ce chiffre est en baisse, puisque lors du bilan 2019, il était de 30,12%. Les sinistres n’ont pas pour autant disparu, simplement ils surviennent plus tard : les incidents après les 25 000 kilomètres ont en effet augmenté de 16,67% à 18,37%.

Quant au bilan des sinistres survenus dans les 360 jours, on constate aussi une hausse : de 19,09%, on passe à 21,11%. Les pièces les plus concernées par les réparations sont le moteur (23,7%), suivi du système d’alimentation et du turbocompresseur (18,4%), la boîte de vitesses (12,1%), l’installation électrique (10,5%), et enfin la climatisation (7,7%). Cet ordre est presque le même pour les voitures neuves.

Les réparations augmentent de +4,55%

Les voitures d’occasion subissent également une augmentation du coût des réparations, liée à la complexification technologique des véhicules. Désormais, la moyenne s’établit à 551€/an, soit une évolution de +24€ (+4,55%) en l’espace d’un an. Selon les auteurs de l’étude, les nouvelles fonctionnalités sont en cause ; mais également des exigences plus élevées de la part des clients.

Le moteur est logiquement la pièce qui pèse le plus dans cette moyenne : il représente 23,74% du total, soit une légère augmentation de +0,15%. Cette prépondérance du moteur dans le montant des réparations se remarque aussi pour les voitures neuves, où elle s’établit à 21,54% (+0,22%). Pour réaliser cette étude, CarGarantie a passé au crible près d’un million de garanties 12 à 36 mois des véhicules neufs ou d’occasion.