Réparation auto : que faire en cas de souci ?

En tant qu’automobiliste, il a déjà dû vous arriver d’emmener votre voiture au garage parce que vous pressentiez que tel ou tel bruit de votre moteur n’augurait rien de bon. Pour autant, en récupérant votre voiture au garage, le bruit n’avait pas disparu et après avoir roulé quelques mètres, l’inéluctable, à savoir la panne, est arrivée…

C’est précisément l’histoire que nous rapporte la rédaction de France Info. Explications…

1/ Litiges avec le garagiste suite à une réparation défectueuse

France Info prend le cas de Yannick, dont la Citroën C4 diesel produisait un bruit suffisamment anormal pour qu’il s’en inquiète et décide d’en faire part à un garagiste lors de la révision de son véhicule.

Lorsqu’il récupère sa voiture, le garagiste lui dit qu’il «a changé une durit de turbo, qui n’était pas en très bon état» mais le bruit qui avait suscité dès le départ l’inquiétude de Yannick, a persisté.

Yannick quitte donc le garagiste et prend le volant de sa voiture laquelle, après avoir parcouru 800 mètre, tombe en panne, le moteur étant alors hors service. En cause, un «problème de distribution : la petite chaîne métallique qui relie les deux arbres à cames avait un tendeur qui s’était rompu. La chaîne s’était détendue», d’où le bruit.

2/ Réparations auto: faire valoir ses droits

Dans le cas précis de Yannick, le montant des réparations s’élevait à 4500 euros. Sans y réfléchir à deux fois, il a demandé à son garagiste de prendre en charge le coût des réparations.

Et son garagiste n’a pas d’autre choix que celui d’accepter puisque Yannick, en se souciant du bruit qui provenait de son véhicule, avait en réalité «identifié le symptôme de la panne» qui allait arriver.

Dès lors, la responsabilité du garagiste est engagée puisque lui n’a pas su détecter le problème et a remis à Yannick son véhicule sans avoir trouvé de solution. Le garagiste est donc directement responsable de la panne de la voiture et il doit, à ce titre, prendre en charge dans son intégralité la réparation.

Par ailleurs, le fait que la voiture soit tombée en panne alors que Yannick sortait à peine du garage, ne change pas le droit de ce dernier à remboursement. En effet, le principe veut que lorsqu’une réparation est réalisée, «le garagiste s’engage à ce qu’elle s’inscrive dans la durée», c’est-à-dire que même plusieurs jours après la réparation, s’il s’avère que celle-ci a été mal faite, l’automobiliste peut encore demander des comptes au garagiste.

lorsque vous amenez votre voiture au garage, pensez toujours à consigner par écrit votre demande au garagiste, c’est-à-dire écrire ce qui vous inquiète sans essayer de diagnostiquer le problème: c’est au garagiste que revient le diagnostic, en revanche faites-lui part par écrit du symptôme s’il y en a un.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres