Assurance auto : les pièces détachées d’occasion encore trop peu utilisées

Les assureurs auto incitent de plus en plus leurs clients à utiliser des pièces recyclées pour réparer leur véhicule accidenté. Les garages ont d’ailleurs l’obligation d’en proposer à leurs clients. Dans les faits cependant, ces matériaux de seconde main restent difficiles à trouver.

un homme et une femme dans un entrepôt de pièces détachées

Une alternative face aux pièces qui se font rares

Le coût des pièces détachées a bondi en 2021. En effet, la pénurie des semi-conducteurs a entraîné la chute des ventes de véhicules neufs, et la raréfaction de nombreuses pièces. Le monopole des pièces visibles, toujours d’actualité, complique encore la tâche.

Dans ce contexte, on peut espérer un regain d’intérêt pour les pièces détachées d’occasion. Mais encore faudrait-il qu’elles soient facilement accessibles aux automobilistes

Proposer des pièces recyclées, une obligation pour les réparateurs

Détail peu connu, les réparateurs de voitures ont l’obligation de proposer des pièces recyclées à leurs clients. Bien sûr, il faut que les réparations soient sécurisées et techniquement possibles.

Pourtant, en réalité, peu de garages proposent cette alternative en cas de panne auto ou de casse. La faute à un manque d’accessibilité des pièces et des temps de livraison trop longs. 

Selon Sécurité et Réparation Automobiles (SRA), en 2020, seulement 3 % des pièces de rechange réglées par les assureurs étaient recyclées !

Pour Bruno Lacoste-Badie, directeur expertise et solutions pour l’indemnisation du groupe Covéa, « Il faut inciter les recycleurs à se doter de plateformes communes de mises à disposition des pièces auprès des distributeurs pour créer des parcours très simples pour les réparateurs ».

Une économie pour les assureurs

Les assureurs auto incitent de plus en plus leurs clients à accepter des « pièces de réemploi » en cas d’accident de la route ou de panne. Cette alternative a de nombreuses vertus :

  • Elle accélère les réparations en cette période de pénurie des pièces détachées neuves ;
  • Elle réduit le coût des réparations et donc d’indemnisation ;
  • Elle est plus respectueuse pour l’environnement.

Alors, à votre prochaine visite au garage, n’hésitez pas à demander au réparateur une solution d’occasion !