En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les pièces détachées pour l’auto

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Sur le marché de la réparation automobile, la concurrence fait une timide apparition. En effet, la fin du monopole des constructeurs en termes de pièces de rechange a donné naissance à des nouvelles venues : les pièces auto «de qualité équivalente».

Quels sont les sites de pièces détachées ?

Pour acheter des pièces auto, vous pouvez vous rendre dans un garage auto. Sinon, de nombreuses grandes marques proposent sur leur site internet un achat en ligne de pièces détachées :

  • Norauto ;
  • Oscaro ;
  • Pièces auto 24 ;
  • Mister Auto ;
  • Yakarouler ;
  • Auto Doc…

Pièces détachées : la fin du monopole des constructeurs

Vers l’ouverture à la concurrence ?

Pendant longtemps le marché de la réparation automobile est resté sous contrôle des constructeurs et de leur sacro-saint label «pièce d’origine». Impossible alors, pour les garagistes, de proposer des pièces de rechange sans passer par les constructeurs auto.

En 2002, un règlement européen a mis un terme à ce monopole en redéfinissant la notion d’origine des pièces. «Ce n’est plus l’origine de fabrication de la pièce de rechange qui détermine sa nature, mais sa conformité à des critères qualitatifs» explique le portail d’information Euromotor.info. Cette abolition du monopole des constructeurs, jugée anticoncurrentielle, a par la suite été réaffirmée par la Commission européenne, via le règlement n°461/2010.

Pas de libéralisation du marché des pièces auto

Prévue dans la loi Mobilités, votée fin 2019, la libéralisation des pièces détachées n’a finalement pas pu avoir lieu. En effet, le Conseil constitutionnel a censuré l’article qui concernait l’ouverture à la concurrence et donc la fin du monopole des constructeurs.

Des pièces auto moins chères mais rares

Les pièces détachées de qualité équivalente

Ainsi sont apparues, sur le marché de la réparation auto, les pièces de rechange «de qualité équivalente» ou pièces «de troisième ligne». Il s’agit de pièces détachées agréées, non plus fabriquées par les constructeurs mais par des sous-traitants n’ayant jamais fourni la première monte.

Ces pièces sont garanties de qualité équivalente concernant leurs composants, mais diffèrent des pièces « d’origine constructeurs » par leur apparence et les matériaux utilisés. En d’autres termes, leur élaboration est régie par des normes de fabrications différentes mais qui correspondent aux exigences qualitatives du constructeur.

Le prix des pièces auto bien moins cher

Dédiées à la réparation et à l’entretien, les pièces de qualité équivalente ont l’avantage d’être nettement moins chères que les pièces d’origine constructeur : le prix maigrit d’environ 40% entre la première et la troisième ligne ! Deux inconvénients cependant : leur apparence souvent différente (en est-ce réellement un ?) et leur trop grande rareté sur le marché. Mais patience, elles arrivent progressivement, leur rentabilité étant indéniable !

Cet article vous a-t-il été utile ?