Tentative de vol : que faut-il faire ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • Jusqu’à 317€* d’économies réalisées !

Les vols et tentatives de vol en France sont malheureusement quotidiens. Plus de 200 délits de ce type ont lieu chaque jour, à travers le territoire. Si les systèmes de sécurité des nouveaux véhicules sont plus performants que ceux d’antan, les techniques de tentatives de vol se multiplient de nos jours. Qu’est-ce qu’une tentative de vol en assurance auto ? Que faut-il faire dans cette situation ? LeLynx.fr répond à vos interrogations.

La tentative de vol en assurance auto

Vous êtes victime d’une tentative de vol de voiture ? Sachez que ce type de sinistre est pris en charge par la majorité des formules d’assurance auto, sous certaines conditions.

Voyons d’abord de quelle manière est définie une tentative de vol de véhicule par les professionnels de l’assurance. Selon la Fédération Française de l’Assurance (FFA), « il y a eu tentative de vol lorsque des traces matérielles non équivoques sont constatables ». Parmi les « traces matérielles », sont compris :

  • L’effraction de serrures, de direction, du système d’alarme, du système de démarrage ;
  • L’effraction électronique ;
  • L’effraction des glaces (vitres de la voiture), de portières, des serrures, du coffre, du toit ouvrant, vitré ou de la capote.

Attention, la tentative de vol n’est pas automatiquement incluse dans les contrats d’assurance auto. C’est une garantie auto supplémentaire des formules au tiers, intermédiaire ou tous risques.

Pour se prémunir de ce type de sinistre, il est donc essentiel d’ajouter cette option lors de la souscription de votre contrat auto !

Généralement, la garantie vol proposée par la plupart des assureurs couvre le vol de voiture et la tentative de vol. Cependant, vérifiez cette information auprès de votre assureur, chaque compagnie d’assurance ayant ses propres spécificités.

Rappel
Chaque année, votre assurance auto a l’obligation de vous envoyer un avis d’échéance, indiquant l’ensemble des caractéristiques et des garanties de votre assurance auto. Ce document peut également vous permettre de reconduire ou non votre contrat en cours.

Les démarches à effectuer en cas de tentative de vol

Si vous constatez une tentative de vol sur votre véhicule personnel, deux étapes essentielles sont à respecter :

  • Le dépôt de plainte auprès des forces de l’ordre ;
  • La déclaration à l’assurance.

Portez plainte auprès des forces de l’ordre

Dans un premier temps, vous devez vous tourner vers la police ou la gendarmerie pour entamer la procédure de déclaration de tentative de vol. C’est également le cas si vous avez subi un vol de voiture ou des dégradations volontaires.

Ainsi, vous devez porter plainte auprès d’un commissariat ou d’un poste de police dans les plus brefs délais, idéalement dans l’immédiat. En effet, après avoir déclaré cette tentative de vol, vous devez contacter votre assurance dans les 48h suivant cet événement au risque de ne pas être indemnisé.

N’oubliez pas de venir au commissariat avec vos papiers d’identité et ceux de la voiture. À la suite, un récépissé de dépôt de plainte est délivré. Conservez-le, il vous sera indispensable pour la suite ! Le procès-verbal n’est pas automatiquement transmis au sinistré. Vous pouvez, néanmoins, en faire la demande.

Si vous avez subi une tentative de vol sur votre véhicule professionnel ?
Vous devez suivre les mêmes étapes que pour une voiture personnelle : déposez plainte puis déclarez le sinistre auto auprès de votre assureur professionnel.

Déclarez la tentative de vol à votre assureur

Dans un deuxième temps vient la déclaration à la compagnie d’assurance. Il est capital de contacter directement votre assurance auto, après votre passage au poste de police. Vous avez 2 jours ouvrés après la tentative de vol pour effectuer la notification de tentative de vol. Passer ce délai, votre assureur peut refuser de vous indemniser en cas de dégradations subies lors de la tentative de vol.

Dans le cas d’une tentative de vol de véhicule, c’est à l’assuré d’en apporter la preuve. Ainsi, ayez le réflexe de prendre des photos de la voiture si des traces matérielles sont visibles. En plus de ces photos, des documents sont à fournir à la déclaration de tentative de vol, à savoir :

  • Vos informations personnelles ;
  • Le numéro de contrat d’assurance auto ;
  • Les circonstances du sinistre, comme la date, l’heure à laquelle vous l’avez constaté, le lieu et tous les autres renseignements qui peuvent vous sembler indispensables ;
  • Les dommages subis ;
  • La copie du récépissé.

La déclaration peut être réalisée :

  • Par voie postale, en lettre recommandée de préférence ;
  • Via votre compte personnel. Beaucoup de compagnies permettent désormais d’effectuer cette démarche en ligne, et même par le biais d’une application mobile ;
  • En physique, au sein d’une agence de la compagnie d’assurance.

L’indemnisation en cas de tentative de vol

Si vous avez subi une tentative de vol, vous devez attendre l’accord de l’assureur avant de faire réparer votre véhicule. Certaines compagnies d’assurance exigent l’avis d’un expert dans cette situation. En cas de non-respect de cet accord, vous prenez le risque de ne pas être remboursé.

Votre compagnie d’assurance peut rejeter votre demande d’indemnisation si vous n’avez pas respecté les conditions de la garantie vol souscrite. En règle générale, une assurance refuse de vous indemniser car vous n’avez pas pris les mesures nécessaires à la sécurité du véhicule. Certaines assurances auto listent plusieurs précautions à prendre afin de réduire les risques de vol et de tentative de vol. Par exemple : la fermeture systématique des fenêtres lorsque vous quittez le véhicule, l’absence d’objets de valeur en évidence, etc.