Vol de voitures : les véhicules modernes plus vulnérables

Les véhicules dotés d’un système de démarrage sans clé seraient plus vulnérables au vol de voitures. En effet, ce dispositif de démarrage faciliterait grandement le travail des criminels. Une double peine pour les propriétaires qui, en plus d’être victimes d’un vol, rencontrent des difficultés d’indemnisation avec leur assurance auto.

Quel véhicule payer moins cher pas chère assurance auto

Si le système d’ouverture et de démarrage plait par sa simplicité et sa rapidité de fonctionnement, il a également permis l’émergence d’un nouveau type de vol : le mouse jacking ou vol électronique.

Comment cela fonctionne-t-il ? Des petits boîtiers font office d’antenne-relais et permettent de capter le signal de la clé qui est à l’intérieur du logement du propriétaire. Lorsque ce signal est capté, il est redirigé vers la voiture. Le récepteur du véhicule est trompé, car il croit que la clé se situe à proximité de la voiture. Les malfaiteurs peuvent ainsi entrer et partir avec la voiture en toute discrétion.

Si vous avez l’impression que cela peut arriver à n’importe qui sauf à vous, détrompez-vous. Une récente étude de l’automobile-club Adac démontre que seul 1 véhicule sur 20 est réellement protégé contre cette technique de vol de voiture. Sur les 500 véhicules testés, 477 sont vulnérables au vol électronique. Seulement 24 voitures montraient un niveau de protection résistant au mouse jacking.

Afin de limiter les risques, quelques constructeurs automobiles ont développé une autre technologie : les clés employant des ondes radio numériques à bande ultra-large. Ce système mesure le temps que met la clé à répondre au signal. Aujourd’hui, le dispositif le plus répandu vérifie simplement la présence de la clé. Malheureusement, cette technologie concerne peu de marques.   

Le casse-tête des victimes de vol de voitures

Contrairement aux autres vols de véhicules, celui-ci a la particularité d’être réalisé sans effraction. Cela entraîne de véritables difficultés pour les propriétaires, victime de ce sinistre. Sans effraction visible, l’obtention d’un dédommagement par l’assureur devient plus délicate.

Face à ce phénomène, plusieurs assurances auto se sont mises à la page afin de reconnaitre et de prendre en charge le vol électronique. En effet, le mouse jacking est désormais reconnu par la justice. De nombreuses affaires ont été portées en justice par des assurés pour dénoncer la non-reconnaissance de ce délit. Plusieurs verdicts se sont montrés favorables à leur égard car les tribunaux ont considéré l’intrusion électronique comme une effraction.