Vol de voiture : quels sont les modèles les plus volés en 2022 ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • Jusqu’à 317€* d’économies réalisées !

Révélé en début d’année par le magazine Auto Plus, le classement des véhicules les plus volés en cette année 2022 va, une fois de plus, faire bien des malheureux ! Découvrez, dans les lignes qui suivent, quelles sont les autos les plus concernées et devant, forcément, faire l’objet d’une surveillance toute particulière.

Les voitures les plus volées en 2022

Le classement, rendu public par le magazine spécialisé, se base sur une flotte de 16 millions de véhicules assurés. Paraissant généralement en début d’année, il recense non seulement les voitures les plus volées de l’année passée mais aussi les régions où ces vols de voitures ont été le plus commis.

En attendant le classement de l’année en cours, nous vous proposons celui de l’an dernier, pouvant être assez représentatif de celui de cette année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les modèles français sont tristement bien représentés, bien qu’une marque étrangère se dégage des autres en 2021 en occupant la première place.

Ce sont près de 120 000 véhicules qui ont été volés en 2021.

1) La Toyota Prius

Un temps française, la voiture la plus volée en France en 2021 n’est autre que… la Toyota Prius ! La Japonaise, voiture hybride de surcroît, suscite bien l’intérêt des voleurs et cela pour une raison toute simple, bien loin de toute considération écologique : les métaux précieux qu’ils peuvent soutirer de son pot catalytique. Entre le platine, le rhodium ou encore le palladium, nombreux sont les composants pouvant être revendus à bon prix. 

Le classement de la Toyota Prius se révèle d’autant plus édifiant que la voiture hybride ne figurait pas dans ce top il y a encore deux ans.

2) La DS7 Crossback

Autre véhicule, se rapprochant davantage de la catégorie premium cette fois : la DS7 Crossback. Le « SUV à la française » truste le haut du classement depuis plusieurs années maintenant, et pour cause : la vulnérabilité de son système d’ouverture, simple à pirater, rend ce véhicule facile à subtiliser. 

Par ailleurs, les caractéristiques de la voiture familiale, plutôt grande et adaptée aux familles nombreuses permet aux malfrats de ne pas éveiller les soupçons et, ainsi, échapper aux fouilles et autres contrôles de stupéfiants par les autorités.

3) La Renault Mégane R.S.

Pensée et conçue par les ingénieurs de Renault Sport, la branche performance de la marque française au losange, la Mégane R.S. complète le podium de ce classement des voitures les plus volées. Il faut dire que la compacte sportive attise les convoitises : grosse motorisation, traits à la fois soignés et agressifs, faisant la part belle au plaisir de conduite… La Mégane R.S. a tout pour plaire !

C’est justement pour cette raison que les voleurs jettent leur dévolu sur ce modèle qui peut facilement se vendre entre 20 000 et 30 000 euros. On reproche par ailleurs à la marque d’avoir placé la prise OBD (pour On Board Diagnostics, « Diagnostic embarqué à bord ») à proximité du tableau de bord, n’imposant au voleur qu’un bris de glace pour avoir la possibilité de voler la voiture.

Top 4 et 5 : la Renault Clio 4 et la Mégane 4

Le top 5 se termine avec deux autres Renault : la Clio 4 et la Mégane 4. La première, une citadine que l’on rencontre assez souvent dans nos villes et sur nos routes, voit son système de verrouillage électronique être régulièrement piraté, notamment grâce à des boîtiers de piratage spécialement créés pour l’occasion et vendus sur Internet. Reproduisant le fonctionnement de la clé physique, ces boîtiers représentent le danger numéro 1 pour les propriétaires des modèles Clio 4.

Les véhicules les plus volés en 2020

En 2020, ce n’était pas la Prius qui occupait la tête du classement (elle n’en faisait même pas partie) mais bien la DS7 Crossback, avec 194 vols pour 10 000 assurés. Il s’agit d’une malheureuse ascension fulgurante puisque le SUV de Citroën occupait la… 37e place un an plus tôt !

Elle est suivie par deux autres Renault, à savoir la Mégane R.S. et la Clio 4 avec respectivement 179 et 82 vols pour 10 000 véhicules similaires.

À noter que les vols de véhicules ont reculé de 13 % suite aux mesures prises pour endiguer l’épidémie de Covid-19, dont les confinements ou encore l’instauration d’un couvre-feu, marquant un temps d’arrêt pour les voleurs.

Les techniques utilisées par les voleurs de voiture

Vol de voiture quels modèles plus volés 2022 techniques utilisées

Le « vol à la souris » (mouse jacking) fait partie des techniques les plus utilisées par les malfrats. Elle consiste en un piratage informatique pouvant prendre différentes formes : 

  • Par interférence du signal d’ouverture provenant de la clé de contact. Grâce à un amplificateur d’ondes et en étant suffisamment proche du domicile, et donc de la clé, les pirates peuvent détourner le signal de la clé pour ouvrir la voiture ;
     
  • Grâce à un brouilleur d’ondes électroniques. Celui-ci interrompt le signal de fermeture du véhicule. Le propriétaire pensant avoir verrouillé son véhicule grâce à sa clé et à la simple pression sur une touche, est loin de se douter que ses portes sont n’ont pas été fermées ;

  • En utilisant une fausse clé, par le biais, encore une fois, du piratage de l’informatique de l’ordinateur de bord du véhicule. La reprogrammation d’un système d’ouverture ne représente pas une tâche ardue pour un pirate confirmé.

Le piratage n’est toutefois pas la seule technique utilisée. Le vol par la ruse, représentant environ 15 % des vols, fait aussi des ravages. Il consiste tout bonnement à avoir recours à la location (ou parfois le covoiturage, durant un arrêt à une aire de repos) pour prendre possession d’un véhicule, sans jamais le rendre.

Le home-jacking, ou le cambriolage à domicile, fait (encore) partie des techniques auxquelles les voleurs ont recours pour mettre la main sur votre véhicule. Ils s’introduisent généralement en pleine nuit, discrètement, en prenant non seulement les clés de la voiture qu’ils convoitent mais également les bijoux et autres effets de valeur. 

Comment faire pour éviter le vol de sa voiture ?

Face à toutes ces techniques, on peut vite se montrer désemparé. Cela étant, il existe des moyens plus ou moins simples de ne pas être volé. 

Retenez qu’aucun système n’est infaillible. Il sera toujours possible de mettre la main sur un véhicule avec des moyens plus ou moins importants et du temps. C’est sur ces deux impératifs qu’il faut se concentrer pour mettre toutes les chances de votre côté. Moins les malfrats en auront, moins seront-ils tentés de dérober votre véhicule.

Si les moyens de vous équiper en conséquence vous manquent, vous pouvez suivre ces quelques recommandations simples, mais qui devrait quelque peu limiter les risques de vol

  • Évitez le stationnement de votre véhicule dans un endroit peu ou mal éclairé ;

  • Privilégiez les emplacements facilement reconnaissables, avec du passage et, surtout, couvert par un système de vidéosurveillance ;

  • Redoublez de vigilance si vous vous sentez épié aux abords de votre domicile, il peut s’agir d’une tentative de repérage en vue d’un potentiel cambriolage. Le principe reste le même en extérieur, près de certains commerces ou sur le parking de grands centres commerciaux ;

  • Coupez le moteur et soyez certain d’être en possession de votre clé en cas d’arrêt, même ponctuel ;

  • Verrouillez vos portières, fermez vos vitres et restez sur le qui-vive en circulant dans des lieux que vous ne connaissez pas ou peu. La nuit, le danger est d’autant plus important, surtout à l’arrêt, au feu rouge.

Pour les automobilistes pouvant se le permettre, il existe des dispositifs leur permettant de donner plus de fil à retordre aux malfrats, voire de retrouver le véhicule volé dans certains cas.

Il existe par exemple un système permettant au propriétaire d’empêcher le démarrage du véhicule si une ou plusieurs manipulations ne sont pas effectuées. Il peut s’agir du déclenchement des feux de détresse puis d’un appel de phares par exemple. Sans ces actions, le véhicule en question ne pourra parcourir qu’une infime distance avant de s’immobiliser.

Aussi, il est tout à fait possible d’avoir recours à une balise de géolocalisation, discrète, permettant de localiser un véhicule.

Moins onéreux, les antivols se fixant au frein à main ou au volant constituent une alternative intéressante, contraignant le voleur à recourir à des moyens « physiques » et éventuellement à la force, ce qui peut demander plus de temps et pousser le voleur à être moins discret.

Certains propriétaires sont même allés jusqu’à installer un démarreur à empreintes digitales qui, comme son nom l’indique, requiert la présence du conducteur pour faire démarrer le véhicule. Ce système manque encore de popularité dans la mesure où il n’est pas (encore) adapté à tous les véhicules.

Cet article vous a-t-il été utile ?