En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Bretagne : une route fermée pour protéger les grenouilles

Une portion de la route départementale 28 a été coupée pour permettre aux tritons et aux grenouilles de traverser sans danger.

grenouille animal route

La sécurité routière, ça marche aussi pour les amphibiens. Dans le but de sécuriser la migration des grenouilles et des tritons, une portion de la départementale 28 a été fermée au public dans les Côtes d’Armor. Chaque année, des centaines de petites bêtes se font écraser par les voitures qui y circulent.

Ainsi, le département des Côtes d’Armor a pris la décision de couper la circulation pendant plus de deux mois, jusqu’au 2 mars. « La déviation va leur permettre de passer sans encombre et nous allons pouvoir réfléchir aux solutions plus pérennes », a déclaré Jérémy Allain, directeur de l’association Vivarmor Nature, à France Bleu.

Solution alternative au « crapauduc »

La petite ville de Lamballe où se situe la route 28 est habituée à la protection des crapauds, grenouilles, rainettes et autres tritons. En effet, l’année dernière, des bénévoles avaient accompagné les anoures (espèce d’amphibiens) dans leur traversée de la route pour garantir leur sécurité. Un beau geste pour protéger la diversité des espèces.

Jérémy Allain explique pourquoi la solution de la route barrée a été choisie : « En général, il y a un lieu où tous les amphibiens passent et on peut mettre en place un système comme un passage sous la route, malheureusement ici, ils passent sur environ 800 mètres ». Comme le rappelle BFMTV, en Isère, un « crapauduc » avait été conçu pour que grenouilles et tritons puissent passer sous la route.