En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le limiteur de vitesse obligatoire dans toutes les autos dès 2021 ?

Une proposition de loi déposée au Parlement européen veut installer automatiquement un limiteur de vitesse dans toutes les automobiles à l’horizon 2021. La Sécurité routière avait déjà mentionné cette idée à plusieurs reprises afin d’éviter les accidents de la route.

Automobiliste

Une proposition de loi veut révolutionner les équipements de série sur les voitures neuves. Le Parlement européen va devoir se prononcer sur ce document, le mois prochain. Il vise donc à rendre obligatoire la présence d’un « système d’adaptation intelligent de la vitesse », appelé communément limiteur de vitesse.

Aujourd’hui, cet équipement n’est pas obligatoire sur tous les modèles de voitures alors qu’il permet de ne pas dépasser une certaine vitesse. Des membres du Parlement européenn ont d’ores et déjà annoncé, au journal 20 Minutes, que « les groupes politiques sont d’accord avec ce principe, donc il devrait logiquement être adopté ».

Réduire le nombre d’accidents de la route liés à la vitesse

Cette obligation pourrait donc entrer en vigueur en France d’ici 2021. En effet, l’institution européenne a rappelé qu’après la validation du vote « les Etats européens disposent de 24 mois pour se mettre en conformité avec le texte, s’ils ne le déploient pas avant ». Un système de freinage d’urgence et une surveillance de la somnolence devraient également devenir obligatoires.

La Sécurité routière a déjà demandé à plusieurs reprises la mise en place obligatoire de ces limiteurs afin de réduire les accidents de la route liés aux excès de vitesse. Selon le député européen Marc Tarabella, cette mesure devrait même « sauver 25 000 vies sur 16 ans et diminuer de près de 140 000 le nombre de blessés graves ».