En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Le vol de jantes et l’assurance auto

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Que faire en cas de vol de jantes ? Peut-on envisager une indemnisation par l’assurance auto ? Tout savoir sur la garantie vol, la déclaration de sinistre, les litiges ou encore l’écrou antivol.

Qu’est-ce qu’une jante ?

La jante est le squelette de la roue. Elle sert de relais entre le moyeu et le pneu. Il ne faut pas la confondre avec l’enjoliveur, qui n’a qu’un rôle décoratif. La jante est une pièce auto en acier souvent de couleur noire qui peut être cachée sous un enjoliveur.

Les jantes, en tant que pièces détachées, font l’objet d’un marché noir de plus en plus florissant. En effet, plus simple à dérober qu’une voiture, faciles à transporter et revendre, leur valeur attire les cambrioleurs.

Que faire en cas de vol de jante ?

Vérifier la couverture des pièces auto

Pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation en cas de vol de jantes, vous devez préalablement avoir souscrit une garantie vol. Vérifiez donc que votre contrat d’assurance auto comprend bien cette garantie. En général, vous pouvez rapidement savoir si vous êtes couvert :

Type de couverture

Garantie vol

Tiers

Non

Intermédiaire

Parfois

Tous risques

Oui

Attention ! La garantie vol n’est pas toujours suffisante. Certains assureurs ne comprennent pas ce type de pièces auto dans leur grille de prise en charge. Il faut dans ce cas avoir souscrit une garantie de vol des équipements pneumatiques.

Déclarer le vol de jante à l’assurance auto

Faut-il déclarer tous les sinistres ?

Vous venez de vous faire voler vos jantes. En premier lieu, déclarez le vol auprès de la police ou de la gendarmerie. Le délai est de 24 heures pour déposer votre plainte. Vous recevrez un récépissé du dépôt de plainte.

A partir du moment du vol, vous avez 48 heures pour faire une déclaration à votre assureur. Fournissez-lui :

  • Le procès-verbal des autorités ;
  • Les factures des jantes si elles ne sont pas d’origine ;
  • Preuves (photographies) du sinistre ;
  • Récit détaillé des conditions du sinistre.

L’assureur refuse d’indemniser les jantes volées

Votre assurance auto peut refuser de prendre en charge l’indemnisation en cas de vol de jante si vous n’êtes pas couvert par une garantie spécifique. Mais il peut tout de même refuser l’indemnisation dans certains cas bien précis :

  • Vous n’avez pas de système antivol tel qu’un écrou antivol;
  • Vous garez votre voiture sur la voie publique en zone urbaine ;
  • Vous avez procédé à un « tuning» de la voiture ;
  • Vous possédez une voiture et des jantes trop coûteuses.

Un vol de jantes modifie-t-il le contrat ?

En temps normal, un vol de jante n’a aucune incidence sur votre contrat d’assurance auto ou votre bonus-malus. Cependant, sachez que multiplier les sinistres vous place dans une situation délicate où votre assureur peut vous résilier.

Astuce Malynx !

Vous êtes assuré au tiers ? Ne cherchez même pas à déclarer votre sinistre si vous n’avez aucune chance d’être indemnisé. Vous n’avez rien à y gagner.

Techniques pour éviter de se faire voler les jantes

Pour éviter de se faire voler les jantes de voiture, garez votre véhicule dans un lieu clos. Ne prenez pas d’enjoliveur trop tape-à-l’œil. Évitez de customiser votre voiture et conservez les jantes initiales, pour avoir davantage de chance d’être indemnisé en cas de vol. Mais surtout, investissez dans un système antivol : par exemple, un écrou antivol.

Cet article vous a-t-il été utile ?