En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le freinage automatique d’urgence obligatoire dès 2020 ?

L’Union européenne et plusieurs pays se sont mis d’accord le 12 février pour rendre le freinage automatique d’urgence obligatoire sur les automobiles neuves.

Après la ceinture, l’airbag ou l’ABS, une nouvelle avancée majeure en matière de sécurité automobile pourrait survenir d’ici à 2020. Tous les pays de l’Union européenne ainsi que le Japon, la Russie et l’Australie ont décidé d’adopter un règlement rendant obligatoire le freinage automatique d’urgence (AEBS).

Cette technologie alerte le conducteur en cas d’obstacle proche détecté et peut freiner de sa propre initiative sans intervention du conducteur. Selon l’UE, une telle mesure de sécurité pourrait épargner près d’un millier de vies chaque année.

Seuls les véhicules neufs seront concernés

Le règlement devrait être définitivement adopté en juin puis soumis aux Etats concernés. En cas d’accord, l’AEBS sera installé sur tous les véhicules légers à partir de 2020, mais sans rétroactivité. Ce qui signifie que seuls les véhicules neufs seront touchés par cette obligation.

En 2016, le freinage automatique d’urgence équipait 25% des véhicules mondiaux. De nombreux constructeurs (Audi, Ford, Nissan, Toyota, Volvo…) ont décidé d’en faire un élément de base de leurs futurs modèles. Les bus, les cars et les poids lourds ont depuis 2015 l’obligation d’en disposer.