Assistance auto : une activité logiquement en baisse en 2020 avec la crise sanitaire

Selon des chiffres dévoilés par le Syndicat National des sociétés d’assistance (SNSA), le nombre de dossiers d’assistance automobile était en baisse de plus de 10% en 2020. L’activité a dû d’ailleurs se renouveler depuis plus d’un an avec la crise sanitaire.

assistance-depannage

« Pour la première fois, ce secteur enregistre une baisse du nombre de dossiers traités ». C’est avec ces mots que le Syndicat National des sociétés d’assistance (SNSA) a qualifié une année 2020 exceptionnelle en tout point. En effet, il a enregistré une baisse de 10,5% de son activité par rapport à 2019, à hauteur de 6 407 472 dossiers traités.

Alors que l’automobile représente plus de la moitié de l’activité du secteur, le Syndicat précise que « si la profession doit faire face à des sinistres moins nombreux ces derniers sont plus coûteux ». De ce fait, son chiffre d’affaires est légèrement en hausse en 2020, à 2,157 milliards d’euros, ce qui représente 62% du chiffre d’affaires total des assisteurs.

Des dépannages plus proches du domicile

Un pic des interventions a d’ailleurs eu lieu en mai 2020, notamment à cause « des batteries des véhicules restés à l’arrêt pendant le premier confinement », détaille le SNSA. Une hausse, chiffrée à 32% chez certaines entreprises membres, a également été observée sur les trajets de moins de 50km alors que pour les trajets de plus de 50km et à l’étranger, la tendance s’inverse sensiblement.

Enfin, alors que le marché des véhicules électriques et hybrides se développe fortement depuis plusieurs mois, on observe également un volume accru de dépannages les concernant. « Ce type de véhicule est par ailleurs plus sensible aux températures extrêmes que les voitures thermiques », explique le SNSA. En 2021, l’activité est pour l’instant plutôt calme, malgré un rebond des dossiers traités pendant le pic de froid, début février.

4 choses à faire avant de rouler si votre voiture a été immobilisée
Lire l'article