En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

L’assurance auto connectée représentera 12% du marché français en 2020

D’après une étude publiée par le cabinet Deloitte en fin d’année 2016, le marché européen de l’assurance auto connectée pourrait atteindre 17% d’ici 2020. En France, les offres télématiques pourraient atteinte 12% du marché de l’assurance auto.

Si l’assurance auto connectée n’en est qu’à ses balbutiements en France, ce type d’offres pourrait connaître un essor notable d’ici 2020. « En France, l’intention déclarée de changer d’assureur a augmenté en cohérence avec la moyenne européenne, explique la publication. Alors que l’effet de la loi Hamon ne s’est pas encore fait complètement ressentir, la baisse de la rentabilité du marché devrait déclencher une augmentation des prix qui permettra d’accélérer la transition. »

Selon l’étude du cabinet Deloitte, « le potentiel du marché français pour les assurances automobiles connectées n’a pas encore été révélé ».

Une fidélité des assurés en diminution

La volonté de changer d’assureur a augmentée entre 2015 et 2016, la moyenne européenne étant passée de 3,7 à 4,5 sur 10.

Les préoccupations relatives aux données

« Sans surprise, dans chaque pays étudié, la principale source d’inquiétude des consommateurs concerne les utilisations qui pourraient être faites de leurs données », souligne l’étude.

Ainsi 58% des sondés s’inquiètent d’une perte de contrôle sur les données qui peuvent être vendues ou utilisées différemment, tandis que 19% craignent une augmentation des primes d’assurance auto (ou des cas de non-assurabilité). Dans 12% des cas, c’est la fuite des données des assurés ou l’incapacité de l’assureur à les protéger qui crée de la réticence.