En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Loi Hamon : L’olivier – assurance auto fait le bilan, deux ans après

Alors que la loi Consommation – ou loi Hamon – a déjà soufflé les bougies de son 2ème anniversaire, l’assureur en ligne L’olivier – assurance auto dresse un premier bilan de cette législation qui aide les consommateurs à changer d’assurance plus facilement.

Résiliation contrat loi hamon

Dans un récent communiqué, L’olivier – assurance auto explique que « la loi Hamon a eu un impact sur les assureurs ou du moins sur certains ». Si ses effets étaient encore timides en 2016, le déclic auprès des Français serait enfin amorcé.

« On observe un premier déclic chez les consommateurs 1 an après l’arrivée de la loi, en janvier 2016, mais c’est au 3ème trimestre 2016 que les ventes par loi Hamon ont pris une vraie ampleur », résume Magali Heberard, directrice marketing chez L’olivier – assurance auto.

L’assureur auto en ligne indique en effet que début 2017, un quart des nouveaux contrats souscrits chez lui sont des contrats souscrits dans le cadre de la loi Hamon. « C’est 2 fois plus qu’en janvier 2016 », se félicite L’olivier – assurance auto.

La loi Hamon en bref

Depuis le 1er janvier 2015, la loi Consommation (également appelée loi Hamon) permet aux consommateurs de résilier leur contrat d’assurance auto à tout moment après un an de contrat. L’assuré peut alors simplement souscrire une police chez un nouvel assureur et celui-ci se charge des démarches de résiliation.

Les Français acceptent mieux l’assurance en ligne

Convaincre les Français de prendre le virage du tout digital est un enjeu majeur pour les assureurs en ligne. Si les démarches pédagogiques pour lever les idées reçues se multiplient, c’est avant tout l’intérêt des consommateurs pour ces offres dématérialisées qui fait grossir la catégorie.

« Les Français sont de plus en plus matures en ce qui concerne les offres digitales », précise Pascal Gonzalvez, directeur général de L’olivier – assurance auto, qui assure que « pour que l’assurance en direct continue de croître, il est important qu’ils trouvent des offres qui fassent résonner qualité et simplicité ». Une des volontés de développement mis en avant par l’assureur.