En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Assurance auto : plus de 2 milliards d’euros restitués aux assurés ?

Selon une étude menée par l’UFC Que-Choisir, une somme de 2,2 milliards d’euros pourrait être redonnée aux Français dans le cadre de leur assurances auto et/ou moto, grâce à la baisse du nombre d’accidents.

Selon la législation, les véhicules terrestres à moteur ont l’obligation d’être assurés, d’où l’impossibilité de résilier ou de suspendre son contrat pendant le confinement. Dans ce sens, l’association de consommateurs UFC Que-Choisir a tenté de calculer la somme que pourraient récupérer les assurés. Le chiffre grimperait ainsi à 2,239 milliards d’euros.

Cette baisse des primes d’assurances serait de l’ordre de « 50 euros par automobile et 29 euros par moto », précise le communiqué de l’association. Pour effectuer ce calcul, l’UFC Que-Choisir s’est basé sur une estimation de la chute des accidents corporels (-91%) grâce aux restrictions de circulation, mises en place depuis la mi-mars.

Diminution du risque

Plusieurs hypothèses ont donc été présentées par l’association de consommateurs en fonction d’une reprise plus ou moins rapide d’une circulation routière normale. L’objectif est ici de demander aux assureurs de faire « des gestes tarifaires envers tout ou une partie de leurs clients », car « les deux-tiers des primes sont habituellement affectés à l’indemnisation des sinistres ».

Dans ce sens, l’UFC Que-Choisir met en avant le droit des assurés de demander une baisse du montant de leur prime d’assurance auto et/ou moto au motif de la diminution du risque. Un moyen de réduire « les dépenses contraintes des foyers, qui représentent plus du quart de leur budget », conclut l’association.