En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Automobile : 1 garage sur 3 menacé de fermeture à cause de la crise

Les garages automobiles ont beaucoup souffert de la crise sanitaire. Selon une enquête Vroomly, un tiers d’entre eux seraient menacés de fermeture.

Garage de proximité

La crise sanitaire aura fait des dégâts pour de nombreuses entreprises, et les garages automobiles n’ont pas été épargnés. Selon une étude menée par le comparateur de garages Vroomly et rapportée par RTL, en France, un tiers des garages seraient menacés de faillite. Même s’ils sont restés ouverts durant le confinement, ces commerces ont connu une chute d’activité de l’ordre de -25%.

Principales victimes de la période : les petits garages avec deux ou trois salariés. Dans ces commerces, le nombre de rendez-vous a pu chuter jusqu’à 50%, relève l’enquête.

Peu d’aides pour les garages

Si des aides financières ont bien été accordées durant la crise, seuls 17% des garages y ont eu accès. Alexis Frerejean, directeur de Vroomly, l’explique par deux facteurs. Les garages étant des commerces considérés comme essentiels, ils sont peu à avoir eu droit à des subventions. Quant au prêt garanti par l’Etat, peu de garages s’y sont intéressés, car cela créé des dettes pour les commerçants.

« Et dans le tiers des garages qui l’ont demandé beaucoup ont essuyé des refus parce qu’il y avait une certaine complexité dans le dossier. Finalement, ça a donné très peu de garages éligibles aux prêts garantis par l’État », ajoute Alexis Frerejean. La fermeture de garages pourrait avoir un impact sur le secteur automobile en général, qui fait vivre 130 000 entreprises et 400 000 salariés.