Alcool au volant : 26 % des Français pensent être couverts

 

75 % des Français ne savent pas si leur assurance auto les couvre en cas d’accident en état d’ivresse. 26 % d’entre eux pensent, à tort, être couverts.

Alcool au volant

L’alcool est en cause dans un tiers des accidents mortels en France, soit plus de 1000 personnes chaque année.

Les Français connaissent encore mal les risques assurantiels liés à la conduite en état d’ivresse. Selon une récente étude réalisée par Hyperassur.com, 75 % des personnes interrogées ignorent si leur assurance prend en charge les accidents sous l’emprise de l’alcool et 26 % pensent être couverts. Or, un conducteur sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants ne peut prétendre à l’indemnisation de dommages matériels et corporels en cas de sinistre. Seule la responsabilité civile est garantie, afin de couvrir les tiers victimes de l’accident.

La limite d’alcool autorisée est également floue : 34 % des sondés s’interdisent de prendre le volant après 2 verres d’alcool et 24 % après 3 verres. En France, il est interdit de conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,5 g d’alcool par litre de sang, soit 1 à 2 verres environ. Les sanctions prévues sont au minimum un retrait de 6 points, une amende de 135 € et peuvent aller jusqu’à 3 ans de suspension de permis, voire des peines de prison si le taux est supérieur à 0,8 g/l.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres